Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La déclaration erronée et injustifiable de Dre France Desrosiers

Dieppe, le 28 septembre 2021— La déclaration inexacte de Dre France Desrosiers le 24 septembre au sujet du taux de vaccination des employées de l’Hôtel-Dieu St-Joseph de Saint-Quentin (HDSJSQ), en plus d’être erronée est injustifiable.

La population du Restigouche est en droit de se demander pour quelles raisons, la PDG du réseau a ainsi donné une statistique erronée sur le taux de vaccination d’une seule des institutions du réseau et surtout pourquoi uniquement celle de l’hôpital de St-Quentin. Rien ne peut justifier la divulgation d’une statistique erronée, peu importe pour laquelle des institutions.

Pourquoi avoir même répondu à la question du journaliste? Dre Desrosiers aurait pu comme elle le fait régulièrement éviter la question, mais non, elle a même donné une statistique erronée de 40% comme si elle était préparée pour la question.

Heureusement, la population a senti qu’il y avait quelque chose d’anormal dans cette réponse et dans le pourcentage, comme si Dre Desrosiers avait un coup bas à donner à cette population. Le démenti du 27 septembre corrigeant ce taux qui serait de 64% ne change rien à la question fondamentale : pourquoi donner cette statistique erronée et viser un seul hôpital?

Ce n’est pas seulement la crédibilité de Dre Desrosiers qui est remise en question mais ses véritables intentions dans cette déclaration du 24 septembre dernier. Nous sommes en droit de nous demander s’il s’agissait d’une vengeance envers la population de cette région qui combat depuis longtemps les coupures de services du réseau. Voulait-elle ainsi reléguer au second plan la coupure de services à l’urgence durant la fin de semaine dans cette institution?

Peu importe le motif, cette déclaration est indigne de la PDG du réseau Vitalité. Comment pourrons-nous la croire à l’avenir? Allons-nous la croire lorsqu’elle affirmera qu’elle travaille pour les patients ou qu’elle est transparente?

Le Conseil d’administration devra discuter publiquement lors de sa rencontre du 5 octobre de cet incident et ceci même si la PDG nous offre en attendant toutes sortes d’excuses et de justifications. Pour nous, il s’agit de sa troisième bévue : nous devons mériter des services, la langue ne compte pas et maintenant des données erronées. Au baseball, à la troisième prise on est retiré. Est-ce le temps de retirer la PDG actuelle?

Infolettre

Inscrivez-vous

Égalité Santé en Français © 2021. Tous droits réservés.