Volpé discourt depuis plus de 25 heures

FREDERICTON – Jeannot Volpé a complété, à 18 h, hier, 25,5 heures d’obstruction parlementaire à l’Assemblée législative.
Le chef de l’opposition dénonce, entre autres, que la réforme de la gouvernance en santé, telle que l’a proposée le ministre Michael
Murphy, est déjà en branle alors que le projet de loi n’a pas traversé toutes les étapes procédurales de l’Assemblée législative.
Le leader de l’opposition a commencé son filibuster sur le projet de loi 34 la semaine dernière. C’était, hier, la sixième journée où il
s’est accaparé le plancher de la Chambre dans le cadre de l’étude du projet de loi en 2e lecture.
Le chef par intérim du Parti progressiste-conservateur ne laisse transpirer aucun signe d’épuisement, bien qu’il répète ad nauseam les
mêmes propos.
M. Volpé a indiqué qu’il n’avait pas l’intention de mettre un terme à cette tactique parlementaire tant que le ministre de la Santé ne
convoquera pas les membres des conseils d’administration des huit régies régionales de la Santé devant le Comité des corporations de
la Couronne pour que les élus puissent leur poser des questions sur la gestion du système de santé. – CAG

Afficher le texte au complet