Vitalité fait le point sur une situation de bris de confidentialité

Bathurst, le 25 février 2014 – Le Réseau de santé Vitalité fait le point sur une situation de bris de confidentialité qui s’est produite au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton. Un médecin de l’établissement a accédé, sans autorisation, à certains renseignements personnels de clients/patients.

Afficher le communiqué au complet

« Lors d’un audit des accès de dossiers effectué en février 2013, des anomalies sur les types d’accès effectués furent identifiées », affirme le chef des opérations de la Zone Beauséjour Richard Losier. « Nous avons immédiatement entrepris une évaluation de la situation dès que nous avons été mis au courant des soupçons d’accès non autorisés. Cela fut une enquête exhaustive qui comprenait un examen détaillé de plusieurs centaines de dossiers. Notre enquête plus approfondie menée depuis cette découverte a révélé des accès sans autorisation entre le 6 septembre 2010 et le 30 novembre 2012, », a-t-il continué.

L’enquête a révélé que les accès non autorisés touchent 142 patients/clients. Les accès non autorisés mis en cause diffèrent d’un patient/client à l’autre. Pour certains, les données démographiques (comme l’adresse, le numéro de téléphone, la date de naissance) peuvent avoir été vues et lues, alors que pour d’autres, l’employé a accédé à certains renseignements au dossier de santé.

« La Commissaire à l’accès à l’information et à la protection de la vie privée du N.-B. fut informée de cette évaluation dès le début et travaille en collaboration avec Vitalité à la gestion de cette situation. Une fois que la première étape de l’enquête fut complétée par le Bureau de la vie privée du Réseau, soit l’acquisition des faits, une lettre fut envoyée aux patients/clients concernés », a continué M. Losier.

«À ce jour, il n’y a pas de faits ou de preuves indiquant que l’information a été partagée ou utilisée d’une autre manière. Il est important pour nous d’être transparent et d’identifier aux patients/clients directement touchés ce qui s’est passé. Nous tenons aussi à rassurer la population que la protection des renseignements personnels et des renseignements personnels sur la santé a été à l’avant-plan des décisions prises dans cette affaire. Nous regrettons sincèrement cet incident et nous présentons nos excuses les plus sincères pour tout inconvénient qu’occasionne cette situation ».

L’enquête se poursuit du côté médical pour élucider la situation. Des mesures seront prises s’il y a lieu dès que l’enquête sera complétée.

Les personnes ayant reçu une lettre d’avis peuvent obtenir de plus amples renseignements en communiquant avec le Bureau de la Vie privée du Réseau de santé Vitalité, au 1-888-433-0033, du lundi au vendredi, entre 8 h 00 et 16 h 00. Elles peuvent également porter plainte auprès de la Commissaire à l’accès à l’information et à la protection de la vie privée du N.-B. en composant sans frais le 1-877-755-2811 ou en écrivant au 65, rue Regent, bureau 230, Fredericton (N.-B.), E3B 7H8.