Une zone précise du cerveau semble responsable du sevrage de la nicotine

MONTRÉAL – Des chercheurs américains ont déterminé que les symptômes du sevrage de la nicotine sont attribuables à des neurones dans une région bien spécifique du cerveau, ce qui pourrait ouvrir la voie au développement de nouvelles thérapies pour aider les fumeurs à écraser pour de bon.

Afficher le reportage au complet

Afficher le texte publié dans l’Acadie Nouvelle