Une coalition antifrancophone?

M. le premier ministre Graham, ma lettre dénonce la réforme de la santé du ministre Murphy. Le jour où cette loi inique sera votée sera un jour sombre pour la démocratie au Nouveau-Brunswick. Je déchirerai ma carte de membre du parti libéral du Nouveau-Brunswick le jour même.

Cette réforme nie le statut d’institution acadienne et francophone à la Régie régionale de la santé Beauséjour. Le ministre refuse à ce
jour d’inscrire dans la loi que la Régie A sera francophone.

Cette réforme concrétise les inégalités flagrantes déjà existantes au niveau de la santé pour les francophones; à savoir que la Régie A
ne possède pas et ne possédera pas les mêmes services tertiaires que la Régie B.

L’agence de services non cliniques à Saint-Jean entraînera des pertes d’emplois dans tous les hôpitaux, en plus d’empêcher les
francophones de gérer eux-mêmes tous leurs services.

Bref, la réforme de la santé n’améliorera pas les soins de santé offerts aux patients francophones et n’engendrera pas les économies
promises.

Je suis très inquiète, car les agissements de votre gouvernement dans les dernières semaines m’amènent à croire à une coalition
antifrancophone.
« Shame on you » M. Graham et M. Murphy!

Afficher le document au complet