Une autre occasion ratée

Afficher le texte au complet

le mercredi 23 janvier, 2013

Jacques Verge
Dieppe

L’annonce du 11 janvier du ministre de la Santé, Hugh J. Flemming, de créer un Conseil en vue de promouvoir l’innovation et les efficiences au sein du système de soins de santé a de quoi nous surprendre. Il faut savoir que le 26 avril 2012, la ministre du temps, Madeleine Dubé, a annoncé la création du Secrétariat du renouveau du système de santé.

Dans le communiqué du 11 janvier, on écrit que cette nouvelle structure doit aider le Secrétariat à réaliser son mandat. Si le Secrétariat ne peut pas faire son travail, il aurait été plus efficace, selon moi, de l’abolir.

Quant au nouveau Conseil, il faut savoir qu’il se compose en très grande majorité des personnes déjà en poste dans les structures actuelles du milieu de la santé, que ce soit les régies, le Conseil en matière de santé ou FacilicorpNB. En d’autres termes, ils et elles font partie de ce qui est inefficace et le ministre croit qu’ils et elles vont promouvoir autre chose. Il faut être naïf pour penser cela.

Si le gouvernement avait voulu faire des changements, l’étude du système de santé aurait dû de se faire par des personnes qui ne vivent pas de ce système ou, pire, qui ne sont pas les têtes dirigeantes de ce système inefficace.

Encore une fois, nos politiciens ont manqué l’occasion de mettre sur pied une structure indépendante qui aurait pu faire des recommandations pour atteindre l’efficacité et l’efficience. Mais non, on a encore alourdi cette bureaucratie déjà inefficace.

Il ne faut pas se demander pourquoi nous avons des mouvements comme «Fini l’inaction» (Idle No More). Nous en avons assez de ces vieilles décisions qui retardent les changements pourtant nécessaires! Cessons de nommer des conseils pour aider des conseils!