Articles

Exttait du rapport de la vérificatreice générale sur la santé

Santé
Assurance-maladie – Paiements aux médecins (2012)

Afficher le texte au complet

8.16 En 2012, nous avons effectué du travail visant à déterminer si le ministère de la Santé (le Ministère) maximisait ses recouvrements de paiements erronés d’Assurance-maladie versés aux médecins par l’entremise de la fonction de vérification des praticiens. Nous avions conclu que ce n’était pas le cas. En conséquence, nous avions formulé dans notre rapport de 2012 trois recommandations visant à corriger les faiblesses relevées.
8.17 L’Assurance-maladie a une incidence considérable sur la vie des gens du Nouveau-Brunswick. Au cours de l’exercice 2010-2011 (2011), environ 1 873 médecins ont été rémunérés dans le cadre de ce programme. En 2011, les dépenses au titre de l’Assurance-maladie se sont élevées à un peu plus d’un demi-milliard de dollars (553,3 millions de dollars) et ont représenté l’un des programmes gouvernementaux les plus coûteux. Étant donné l’importance du programme de l’Assurance-maladie, nous avons examiné l’état de nos recommandations en 2013, alors que normalement, selon notre processus de suivi habituel, nous n’aurions pas examiné un rapport daté de 2012 avant 2014.
8.18 Nous avons été heureux de constater qu’une de nos recommandations avait déjà été mise en oeuvre. Depuis son rapport annuel de 2011-2012, le Ministère publie à l’intention du public des données sommaires relatives à la rémunération des médecins par spécialité et le total des paiements pour chaque méthode de rémunération (rémunération à l’acte, salaire, rémunération à la vacation ou autre mode de rémunération). Par ailleurs, des efforts ont été entrepris en vue de mettre en oeuvre des deux autres recommandations. Nous reviendrons sur l’état des trois recommandations au cours des prochaines années dans le cadre de notre processus de suivi habituel.

COMMUNIQUÉ: Des économies, vous pensez?

Dieppe – Égalité Santé en Français N.-B. inc. a demandé à la vérificatrice générale, le 16 août dernier, de faire une étude à savoir si les changements en santé depuis 2008 ont effectivement permis à la province de faire des économies au niveau du système de santé.

Selon le président d’Égalité Santé, Dr Hubert Dupuis, la réforme de 2008 n’a fait qu’augmenter une bureaucratie et n’a nullement eu comme effet d’améliorer ou de garantir les soins directs aux patients et patientes tel que promis. Il faut savoir que le coût par habitant au N.-B. était, en 2004, inférieur de 79,00$ à la moyenne canadienne et qu’en 2011, il était supérieur de 277,00$ à cette même moyenne. Pourtant, la réforme a eu lieu en 2008 et les coûts ont augmenté de 14% de plus au N.-B. que la moyenne canadienne.

La réforme de 2008 a instauré une « super-bureaucratie ». La preuve a été faite lors de la restructuration du réseau de santé Vitalité en février 2013. Quant aux annonces de coupures dans le réseau Vitalité en septembre 2013, Égalité Santé doute de sa nécessité et, plus, Égalité soutient qu’elles auront des effets négatifs directs sur la livraison des services aux patients et patientes.

La seule personne ayant une crédibilité pour produire une telle étude est la vérificatrice générale grâce à son rôle d’indépendance par rapport aux fonctionnaires et aux politiciens.

Elle pourra consulter les documents de la réforme de 2008 et les documents préparés pour ou soumis par le Bureau du renouveau du système de santé  et le Conseil en vue de promouvoir l’innovation et les efficiences au sein du système de soins de santé.

Selon Égalité Santé, la population a le droit de savoir si des économies ont été faites. C’est une question de transparence! Transparence qui fait défaut actuellement, en particulier, par rapport à la réforme et ses conséquences!

Égalité santé est un organisme qui recherche l’obtention d’une pleine et entière gestion francophone et acadienne des services de santé au Nouveau-Brunswick.

Afficher le communiqué au complet

Assurance-maladie : les médecins appuient un resserrement des vérifications au N.-B.

La Société médicale du Nouveau-Brunswick approuve les mesures plus sévères pour éviter la surfacturation au régime d’assurance-maladie.

Le président de l’organisme, le Dr Robert Desjardins, comprend que les autorités provinciales veuillent assurer une meilleure surveillance des fonds publics.

Afficher le reportage au complet

AUDIO –  Michel Doucet recueille les explications du Dr Robert Desjardins.

Les revenus des médecins dans la mire de la vérificatrice générale du N.-B.

La rémunération des médecins et le peu de vérification du ministère de la Santé en la matière font l’objet de critiques de la part de la vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick, Kim MacPherson.

Dans son rapport annuel publié mardi matin, Mme MacPherson constate d’abord que 16 médecins ont été payés plus d’un million de dollars chacun.

Afficher le reportage au complet

AUDIO –  Le député libéral de Dalhousie-Restigouche-Est, Donald Arsenault, promet de talonner le gouvernement pour améliorer la vérification.

AUDIO –  Reportage de Marc Poirier sur le rapport de la vérificatrice générale du N.-B.

AUDIO –  Le ministre des Transports, Claude Williams, explique les défis du financement de la construction routière.