Articles

Remise officielle des diplômes du doctorat en médecine 2009-2013 au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick

Le samedi 21 septembre, la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke (FMSSUS) a remis un diplôme officiel aux 23 diplômés en médecine de la cohorte 2009-2013 au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick (CFMNB).

Cette célébration rend hommage au succès obtenu par tous les finissants et finissantes de l’Université de Sherbrooke y compris les étudiants et étudiantes en médecine formés entièrement en français au Nouveau-Brunswick au CFMNB basé au campus de Moncton de l’Université de Moncton.

Faits nouveaux cette année, trois étudiants néo-brunswickois sont également diplômés de la maîtrise en sciences cliniques de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. D’ailleurs, deux d’entre eux se distinguent sur le plan académique en faisant partie de la liste de mention d’honneur du doyen qui souligne la performance de dix pour cent des meilleurs étudiants et étudiantes de cycle supérieur de la faculté. Ces étudiants ont complété la totalité de leur formation à partir de Moncton grâce à une collaboration étroite entre l’Université de Sherbrooke et le CFMNB.

Cette cérémonie protocolaire haute en couleur et en émotions a connu deux points culminants. L’investiture officielle des diplômés de l’Université de Sherbrooke par la rectrice Luce Samoisette en séance plénière, ainsi que la remise officielle des diplômes de médecine par le professeur Pierre Cossette, doyen de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke, le professeur Aurel Schofield et la professeure Ève-Reine Gagné, vice-doyenne aux études médicales prédoctorales de la FMSSUS.

« Il me fait énormément plaisir de serrer la main de nos étudiants et étudiantes qui ont travaillé avec acharnement pour obtenir leurs diplômes et de réaliser qu’ils se classent parmi les meilleurs au Canada, a mentionné le Pr Schofield. Ayant pour la première fois des diplômés de maitrise en science clinique avec mention d’honneur est tout un acquis et un moment historique pour le partenariat Acadie-Sherbrooke. Tout ceci se réalise également grâce à la contribution et à l’expertise de nos professeurs du Nouveau-Brunswick qui enseignent avec passion la médecine et la recherche. »

Les diplômés poursuivent présentement des études postdoctorales en médecine de famille, en médecine interne, en gynéco-obstétrique et en oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale. Une étudiante poursuit ses études au programme de doctorat en science clinique de la FMSSUS au CFMNB.

Afficher le document au complet

Les résidents en médecine de famille à l’Unité de médecine de famille de Dieppe ressortent gagnants

Le Département de médecine de famille et médecine d’urgence de l’Université de Sherbrooke a tenu sa journée annuelle de recherche le vendredi 31 mai.

Vingt-trois groupes de résidents du programme y ont présenté les résultats de leurs travaux d’érudition. Encore cette année, les résidents de l’Unité de médecine de famille de Dieppe se sont distingués grâce à la qualité de leurs travaux.

Le groupe de résidentes incluant Véronique Dodier, Mélanie Desjardins, Marie-Pierre Côté et Geneviève Mallet a remporté le prix de Meilleur projet de recherche de l’année et le prix du Choix du public pour leur projet, intitulé « L’expérience de stress vécue par les parents avec un enfant avec un diagnostic de dyslexie et/ou dysorthographie ».

Afficher le document au complet

Un Centre de formation médicale deux fois plus grand

le jeudi 1 novembre, 2012

MONCTON – Les futurs médecins acadiens ont dorénavant tout l’espace nécessaire pour mener à bien leur formation à l’Université de Moncton. Ils ne seront cependant pas nécessairement plus nombreux à étudier la médecine en français dans la province.

Le Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick (CFMNB) est maintenant plus de deux fois plus grand qu’au moment de son ouverture en 2006.

La construction d’un deuxième édifice rattaché à l’original était des plus nécessaires, selon le directeur du centre de formation, le docteur Aurèle Schofield.

«L’édifice du départ ne satisfaisait pas tous nos besoins académiques et nous nous sommes rapidement retrouvés à l’étroit. Il fallait agrandir», a-t-il raconté, jeudi, lors de l’inauguration officielle de ce bâtiment.

La construction des nouvelles installations commencée à l’été 2011 a permis notamment l’ajout de salles d’enseignement, d’une aile de simulation médicale, d’un amphithéâtre, de salles d’étude et de bureaux.

Mais un centre de formation deux fois plus grand ne signifie pas automatiquement deux fois plus d’étudiants en médecine.

«Idéalement, nous serions 32 ou 40 étudiants pour une meilleure qualité d’enseignement (en groupe), avance le Dr Schofield. Il faudrait voir quels sont les besoins en ressources médicales.»

Un rapport de l’Institut canadien d’information sur la santé publié l’an dernier indiquait que la province comptait 205 médecins par tranche de 100 000 habitants en 2010 tandis que la moyenne canadienne était de 203.

C’est en partie ce qui fait dire au docteur Schofield que le Nouveau-Brunswick n’a pas besoin de plus de médecins, mais plutôt d’une meilleure «organisation de nos services, et un peu de nos ressources médicales».

Le Centre de formation médicale accueille 24 étudiants pour chacune des quatre années de formation. Le nouveau ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Dany Soucy, ne voit pas ce nombre augmenter à court terme.

«Nous allons mettre l’accent sur les 24 étudiants et leur donner une bonne formation à tous chaque année. On étudiera la question (de l’augmentation du nombre d’étudiants) par après», a commenté M. Soucy.