Articles

LE PERÇAGE ORAL N’EST PAS RECOMMANDÉ PAR LES DENTISTES

Afficher le texte au complet

Fredericton – La recherche a démontré que les conséquences du perçage oral peuvent être très graves et parfois même mettre la vie en danger.
« Certaines personnes voient le perçage de la langue, des lèvres ou des joues comme un moyen  attrayant ou unique d’exprimer leur individualité, mais le perçage oral comporte également certains  risques pour la santé qui peuvent parfois être très graves, » a souligné le Dr Donald Dempsey, président  de la Société dentaire du Nouveau-Brunswick.
Les dentistes recommandent aux personnes qui songent au perçage oral de soupeser les risques et de  bien se renseigner sur les dangers éventuels. Le risque le plus évident est l’infection ou les maladies transmissibles par le sang comme le virus de l’herpès simplex ou l’hépatite B, C, D et G, ou encore le VIH.
La bouche renferme des millions de bactéries qui peuvent infecter l’endroit où le perçage a été effectué et être véhiculées partout dans le corps par le sang. D’autres bactéries peuvent être transmises par la  manipulation du bijou inséré. Ces infections peuvent causer l’endocardite, une inflammation grave des  valves ou des tissus du cœur.
Il y a aussi risque de lésion des nerfs et de saignement prolongé lorsque des vaisseaux sanguins sont  perforés. Dans certains cas, la langue enfle au point d’obstruer les voies respiratoires. Par ailleurs, le bijou peut écailler, fêler ou ébranler les dents, ou encore endommager les obturations et  les couronnes. Le contact entre le bijou et les gencives peut causer des blessures pouvant entraîner la récession gingivale, la maladie des gencives et même la perte de dents. Le bijou peut aussi empêcher de bien mastiquer, d’avaler et de parler clairement en raison de la production excessive de salive. Si le bijou se desserre, la personne risque sérieusement de s’étouffer; s’il est avalé ou aspiré, il faut parfois une intervention chirurgicale pour le retirer du tube digestif ou des poumons.
Certaines personnes font une réaction allergique aux métaux utilisés dans les bijoux. Le choc  anaphylactique est une réaction grave qui nécessite des soins médicaux immédiats. Le Dr Dempsey recommande aux personnes ayant un perçage oral qui notent au moins un des signes
avertisseurs, tels qu’écoulement, tissu cicatrisé ou épaissi, douleur ou rougeur croissante, saignement ou fièvre, de prendre contact sans tarder avec un professionnel de la santé.
La Société dentaire du Nouveau-Brunswick ne conseille pas le perçage oral et recommande fortement aux personnes qui ont un perçage de le faire enlever.

Avril est le Mois de la santé dentaire, et la Société dentaire du Nouveau-Brunswick y participe grâce à une campagne de sensibilisation du public offrant de l’information importante sur la santé buccodentaire. La Société dentaire du Nouveau-Brunswick vise à promouvoir la croissance professionnelle, des normes éthiques élevées et des soins de qualité par la communication, la sensibilisation et la réglementation de
l’art dentaire au Nouveau-Brunswick.

Le gouvernement provincial et la société dentaire veulent sensibiliser à la santé buccodentaire des enfants

FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial a proclamé qu’avril est le Mois de la santé buccodentaire.

« Le Mois de la santé buccodentaire permet d’attirer l’attention sur l’importance d’une bonne hygiène orale et sur les effets de l’hygiène orale sur la qualité de vie d’une personne et sur son bien-être physique, mental et social », a déclaré le ministre de la Santé, Hugh Flemming. « Les douleurs buccales, la perte de dents et les infections buccodentaires peuvent influencer la façon dont une personne s’exprime, mange et socialise. Les problèmes de santé buccodentaire peuvent également être un indicateur de quelque chose de plus sérieux, comme un cancer de la bouche. »

Pour souligner le Mois de la santé buccodentaire, le gouvernement provincial et la Société dentaire du Nouveau-Brunswick soulignent le travail commun qu’ils effectuent pour améliorer la santé buccale des enfants de familles à faible revenu dans le cadre du programme De beaux sourires et une bonne vision.

« Notre gouvernement est heureux de travailler avec la Société dentaire du Nouveau-Brunswick afin d’offrir le programme De beaux sourires et une bonne vision aux enfants de familles à faible revenu », a affirmé la ministre du Développement social, Madeleine Dubé. « Le programme permet à ces enfants d’avoir accès aux services de soins dentaires nécessaires pour améliorer leur santé buccodentaire et prévenir des problèmes de santé ultérieurs. »

Le programme, qui a été lancé en septembre 2012, couvre des services de base comme les examens habituels, les radiographies et l’extraction de dents jusqu’à un coût maximal de 1000 $ par année. L’accent est mis sur les traitements préventifs.

De beaux sourires et une bonne vision, qui fait partie de la stratégie de réduction de la pauvreté du gouvernement provincial, est offert aux enfants de familles à faible revenu âgés de 18 ans et moins.

« La Société dentaire du Nouveau-Brunswick est fière d’avoir pu s’associer au ministère du Développement social pour offrir ces services de soins dentaires préventifs importants aux jeunes Néo-Brunswickois », a dit le président de la société dentaire, le Dr Don Dempsey. « Le programme De beaux sourires et une bonne vision est un modèle d’amélioration de l’accès aux soins et de l’établissement de bonnes habitudes buccodentaires au cours des premières années de la vie pour assurer une meilleure santé à nos enfants. »

Les formulaires de demande sont disponibles dans les centres de Service Nouveau-Brunswick et les bureaux régionaux du ministère du Développement social. De plus amples renseignements sur le programme et sur la façon de s’y inscrire sont affichés en ligne.

 

04-04-13