Articles

Une entrevue lucide

 

Égalité Santé en Français (ÉSF) remercie Bruno Godin, ancien directeur général, pour le travail qu’il a effectué au cours de huit dernières au sein de la SANB.

Le 31 mars dernier, sur les ondes de Radio-Canada Acadie, et malgré son congédiement cavalier, Monsieur Godin « a fait une analyse lucide, claire et transparente de la situation que vit la SANB »

affirme le président d’ÉSF, Dr Hubert Dupuis. « Blâmer la structure en place depuis 2008 pour tous les maux que vit actuellement la SANB est se mettre la tête dans le sable » ajoute Dr Dupuis. Il faut comprendre les faits suivants qui sont survenus depuis juin 2015 : 4 employés ont quitté la SANB dont le directeur général qui a été congédié sans motif, 9 membres ont quitté le Conseil d’administration dont trois faisaient partie du Bureau de direction, la majorité des organismes ont décidé de se libérer du joug de la SANB.

La structure n’est que le paravent qui cache le véritable problème actuel de la SANB. L’intégrité de la présidente et son approche « divisive » ainsi que celle du Conseil d’administration sont le véritable problème de la SANB.

« Si la SANB veut survivre à cette crise, elle devra renouveler son Conseil d’administration au complet dans les plus brefs délais » ajoute Dr Dupuis. Dans ce sens, ÉSF appuie l’analyse de monsieur Godin.  Dr Dupuis ajoute « L’Acadie n’a pas les moyens de jouer à l’autruche par les temps qui courent! »

ÉSF remercie monsieur Godin pour son honnêteté, sa franchise, son travail et sa lucidité et lui souhaite les meilleurs succès dans sa nouvelle aventure et ses projets.

Nous souhaitons que l’avenir de l’Acadie passe avant les intérêts personnels.

 

 

Favoritisme et copinage

J’ai été fort impressionné par les commentaires du 29 août 2013 de monsieur Roger Ouellette concernant les déboires de la Société Radio-Canada. Je cite «la société d’État ferait une trop grande place à Montréal et pas assez aux régions, y compris celle de Québec».
Nous avons dans les provinces de l’Atlantique une société, celle de Radio-Canada Moncton qui se prend pour un petit Montréal.

Radio-Canada Moncton accorde du temps d’antenne uniquement à la campagne de l’Arbre de l’espoir de la Fondation Hôpital Dr-Georges-L.-Dumont au détriment des huit autres fondations du nord de la province. Il est juste d’insinuer que les autres fondations sont nettement désavantagées par une telle inégalité de temps de diffusion.

En quel honneur la Société Radio-Canada Moncton (petit Montréal) accorde-t-elle la priorité à l’Arbre de l’espoir? La section Pointe-aux-Pères de la SANB a vivement dénoncé le traitement préférentiel qu’alloue la SRC Moncton à l’Arbre de l’espoir.

Les dirigeants de la Société Radio-Canada Moncton (petit Montréal) devraient rendre des comptes aux communautés du nord de la province du Nouveau-Brunswick et être immédiatement rappelés à l’ordre pour avoir agencé le favoritisme et le copinage à l’Arbre de l’espoir.

Afficher le texte au complet

Plan de santé: la SAANB a besoin de temps

PETIT-ROCHER – La Société des Acadiens et Acadiennes du Nouveau-Brunswick (SAANB) a encore besoin de temps pour examiner tous les paramètres du nouveau Plan de santé provincial. Elle précise tout de même qu’il devrait être écrit noir sur blanc que la Régie
régionale de la santé A sera francophone. De plus, elle croit que les membres des régies A et B et du Conseil de la santé devraient être
élus plutôt que d’obtenir une nomination par le gouvernement. « Nous voulons prendre le temps de bien comprendre la nouvelle
structure, en vigueur le 1er septembre et de donner au gouvernement et à la nouvelle structure le temps de faire leurs preuves. Nous
ne voulons pas précipiter notre action », a déclaré la présidente de l’organisme, Marie-Pierre Simard. – L’AN

2008 05 15 Acadie nouvelle Plan de santé la SAANB a besoin de temps