Articles

Rappel aux Néo-Brunswickois concernant le lien entre le cancer et l’obésité

FREDERICTON (GNB) – On rappelle aux Néo-Brunswickois qu’il est possible de réduire les risques de développer un cancer en maintenant un poids santé.

« Comme le mois de mars est le Mois de la nutrition, voilà une excellente occasion de rappeler aux Néo-Brunswickois que l’embonpoint et l’obésité augmentent les risques de développer le cancer », a déclaré le ministre de la Santé Hugh Flemming. « Notre gouvernement s’engage à travailler avec les Néo-Brunswickois pour améliorer la santé de la population, qui est un objectif clé de Rebâtir les soins de santé ensemble : Plan provincial de la santé 2013-2018. »

Au Nouveau-Brunswick, 34,3 pour cent des adultes font de l’embonpoint et 25,1 pour cent sont obèses, comparativement aux valeurs nationales respectives de 33,8 pour cent et de 18,3 pour cent.

Ces renseignements sont mis en évidence dans le Rapport de 2012 sur le rendement du système de lutte contre le cancer du Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick, qui comprend un survol sur le cancer dans la province, y compris le dépistage, le diagnostic et les taux de survie.

« La recherche démontre clairement que l’embonpoint et l’obésité augmentent le risque, pour une personne, de développer le cancer », a affirmé le codirecteur général du Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick, le Dr Réjean Savoie. « En fait, on estime que 30 à 40 pour cent de tous les cas de cancer pourraient être prévenus si l’on agissait sur les facteurs de risque que constituent une mauvaise alimentation, un excès de poids et le manque d’activité physique. »

Le Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick est une division du ministère de la Santé. Elle est responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre de stratégies provinciales fondée sur des données probantes pour tous les aspects des soins oncologiques, y compris la prévention, le dépistage, le traitement, les soins de suivi, les soins palliatifs, l’éducation et la recherche.

« On encourage les Néo-Brunswickois à adopter une alimentation saine et à faire de l’exercice régulièrement afin de maintenir un poids santé », a dit le codirecteur général du Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick, le Dr Eshwar Kumar. « Adopter de saines habitudes peut permettre aux Néo-Brunswickois de vivre en meilleure santé et de réduire leurs risques de développer un cancer. »

De plus amples renseignements sur le Rapport de 2012 sur le rendement du système de lutte contre le cancer sont disponibles en ligne.

Afficher le communiqué au complet