Tout article traitant d’Infections transmissibles sexuellement

Articles

Le dépistage des infections transmissibles sexuellement est encouragé

25 mars 2013

FREDERICTON (GNB) – La médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick encourage les personnes qui ont des relations sexuelles anonymes à subir un test de dépistage pour les infections transmissibles sexuellement.

« Les relations sexuelles non protégées, notamment avec une personne dont on ne connaît pas les antécédents sexuels, peuvent entraîner des risques pour la santé », a déclaré la Dre Eilish Cleary. « Les personnes qui ont des relations sexuelles non protégées devraient demander à leur fournisseur de soins de santé un test de dépistage des infections transmissibles sexuellement. »

Il y a au Nouveau-Brunswick une augmentation du nombre de personnes qui ont des relations sexuelles non protégées anonymes avec de multiples partenaires rencontrés par le biais de sites Web de rencontres. Récemment, une personne du Nouveau-Brunswick a été diagnostiquée avec le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Cette personne utilisait fréquemment un site Web facilitant les relations sexuelles anonymes et comptait environ deux douzaines de partenaires sexuels vivant au Nouveau-Brunswick.

« Toute personne ayant des relations sexuelles avec un partenaire dont elle ne connaît pas les antécédents sexuels devrait utiliser un condom, a affirmé la Dre Cleary.  Utilisés correctement, les condoms fournissent une bonne protection contre les grossesses non voulues et les infections transmissibles sexuellement. »

Les infections transmissibles sexuellement sont causées par des microorganismes transmis lors de rapports sexuels ou par contact avec le sang ou les liquides organiques. Certaines infections transmissibles sexuellement peuvent être transmises par des blessures accidentelles causées par une aiguille ou par le partage d’aiguilles et de seringues ou autre équipement utilisé pour la consommation de drogues.

Les infections transmissibles sexuellement non traitées peuvent causer l’infertilité et augmenter le risque de contracter un cancer ou d’autres maladies graves. Les infections transmissibles sexuellement sont principalement transmises lors de relations sexuelles orales, vaginales ou anales avec une personne infectée.

De plus amples renseignements au sujet des infections transmissibles sexuellement ou des tests de dépistage sont disponibles en ligne.

 

25-03-13

Relations sexuelles anonymes : tendance inquiétante au Nouveau-Brunswick

Relations sexuelles anonymes : tendance inquiétante au Nouveau-Brunswick

La Santé publique au Nouveau-Brunswick lance une mise en garde, car une personne qui vient de recevoir un diagnostic de VIH utilisait un site internet qui facilite des relations sexuelles entre multiples partenaires.

Eilish Cleary, médecin hygiéniste en chef, s’inquiète de la croissance du nombre d’utilisateurs de ces sites qui ont des relations sexuelles non protégées avec plusieurs personnes.

Le cas évoqué pourrait avoir des ramifications. La personne infectée comptait environ deux douzaines de partenaires sexuels vivant dans province et rencontrés dans ce réseau.

La Dre Cleary recommande aux personnes qui ont de telles relations de subir le test de dépistage des infections transmissibles sexuellement.

Les autorités travaillent avec le propriétaire du site Internet en question afin d’identifier les personnes à risque.

La Dre Cleary rappelle qu’il est important d’utiliser un condom lors de relations avec une personne dont on ignore le passé sexuel.

Un intervenant apporte des nuances

La démarche nécessaire pour subir le test de dépistage n’est pas simple, selon Sébastien Bezeau, de l’organisme Rivière de la Fierté.

« Les ressources ne sont pas là. Les personnes ne se sentent pas [à l’aise] d’aller pour un test de dépistage pour se faire stigmatiser encore là. Même demander des condoms gratuitement lorsqu’on va pour un test de dépistage, ce n’est pas n’importe qui qui est capable de faire une telle demande », explique M. Bezeau.

 

Les explications de la journaliste Karine Godin

Lancement d’un portail Web sur les maladies chroniques

7 décembre 2011

FREDERICTON (CNB) – Le ministère de la Santé a mis en place un portail sur l’autogestion des maladies chroniques qui offrira à la population néo-brunswickoise des outils pour mieux autogérer des maladies chroniques comme le diabète.

La ministre de la Santé, Madeleine Dubé, en a fait l’annonce aujourd’hui.

« Ce portail, qui ultérieurement sera étendu pour englober d’autres maladies chroniques, fournira aux gens de la province souffrant du diabète de type 2 des outils et des conseils pour gérer eux-mêmes plus efficacement leur maladie », a expliqué la ministre Dubé. L’autogestion est le fondement de la gestion optimale du diabète et nous devons garantir aux Néo-Brunswickois l’accès aux renseignements nécessaires et à des outils utiles afin de les aider à prendre soins d’eux-mêmes. »

Les usagers du portail créeront un compte au moyen d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe. Ils pourront ainsi inscrire leurs renseignements sur la santé comme le taux de glycémie et de tension artérielle ainsi que leur poids et l’indice de masse corporelle qui leur permettra d’assurer le suivi et la surveillance de leur propre état de santé.

Le portail Web offrira des conseils et des outils concernant :
●    une saine alimentation;
●    l’activité physique;
●    le soin de la vue;
●    le soin des pieds;
●    l’analyse de glycémie;
●    où trouver des services pour personnes diabétiques au sein de la collectivité.

« Au Nouveau-Brunswick, de plus en plus de personnes atteintes du diabète veulent des outils sur le Web pour les aider à gérer leur maladie et pour obtenir de l’information sur Internet en plus de visiter leur centre d’éducation sur le diabète, a indiqué la ministre Dubé. Ce portail s’avérera une ressource fiable et stable d’outils éducatifs bilingues. Il permettra aux gens de mieux s’informer et ainsi de participer plus efficacement avec leurs fournisseurs de soins de santé à la gestion de leur maladie. »

Cette initiative est conforme à la stratégie globale sur le diabète du gouvernement provincial annoncé au mois de juin. Une des mesures clés de la stratégie visait à développer des outils pour soutenir et améliorer les services offerts aux citoyens souffrant du diabète.

LIEN :

●    Ministère de la Santé : www.gnb.ca/santé

 

07-12-11