Articles

Nouvel appareil d’imagerie par résonance magnétique au Moncton Hospital

1 mars 2013

EDMUNDSTON (GNB) – Le Moncton Hospital est maintenant doté d’un nouvel appareil d’imagerie par résonance magnétique.

« Je suis ravi que le ministère de la Santé ait pu débourser 2,2 millions de dollars pour cette mesure dans le cadre des efforts du gouvernement visant à remplacer les appareils d’imagerie par résonance magnétique désuets dans la province », a déclaré le ministre de la Santé, Hugh Flemming. « Cet appareil d’imagerie par résonance magnétique 1.5T à la fine pointe de la technologie profitera à tous les patients qui ont besoin de ce service au Moncton Hospital. »

L’imagerie par résonance magnétique sert au diagnostic et à l’évaluation d’une grande variété de maladies et d’indications, notamment l’imagerie médicale d’une tumeur au cerveau, le diagnostic d’un accident vasculaire cérébral, l’évaluation des dommages au cartilage et l’évaluation de problèmes cardiaques.

« Nous sommes heureux d’avoir reçu un nouvel appareil d’imagerie par résonance magnétique pour le Moncton Hospital », a dit le président-directeur général du Réseau de santé Horizon, John McGarry. « Les fonds investis pour cet équipement démontrent l’engagement du ministère de la Santé à fournir à nos médecins et au personnel la capacité diagnostique nécessaire pour améliorer les résultats escomptés pour les patients. »

« GE Healthcare est fière de contribuer à offrir la nouvelle technologie d’imagerie par résonance magnétique qui aidera à transformer la prestation des soins aux patients de la région de Moncton », a affirmé la directrice générale de la division Healthcare Systems de GE Healthcare Canada, Heather Chalmers. « GE Healthcare est résolue à humaniser la technologie d’imagerie en accordant davantage d’attention aux besoins des patients, des technologues et des cliniciens. L’appareil Optima MR450w 1.5T en est un bon exemple grâce à sa qualité d’image hors pair et à une meilleure expérience pour le patient, en équilibrant soins bienveillants et technologie de pointe. »

Cette mesure fait partie d’un plan de trois ans, dont le budget s’élève à 16,4 millions de dollars, en vue de remplacer les appareils d’imagerie par résonance magnétique dans les six hôpitaux régionaux de la province, soit l’Hôpital régional de Saint John, le Moncton Hospital, l’Hôpital régional d’Edmundston, l’Hôpital régional de Miramichi, l’Hôpital régional Chaleur à Bathurst et le Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton.

01-03-13

RÉVISÉ / La médecin-hygiéniste en chef rend publiques ses recommandations concernant le gaz de schiste

16 octobre 2012

FREDERICTON (GNB) – La médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, la Dre Eilish Cleary, a rendu publiques les recommandations concernant l’exploitation du gaz de schiste dans la province.

« En ma qualité de médecin-hygiéniste en chef, j’offre les présentes recommandations à notre gouvernement en vue de le conseiller sur les mesures qui, je pense, devraient être mises en place afin de protéger la santé de la population néo-brunswickoise advenant la décision de procéder à l’exploitation du gaz de schiste dans la province, a déclaré la Dre Cleary. J’offre également des conseils sur l’utilisation judicieuse des avantages économiques qui pourraient améliorer la santé de la population. »

Ce travail est fondé sur l’expérience d’autres administrations, d’un examen de la documentation scientifique et des opinions de divers professionnels de la santé publique et environnementale du Canada et des États-Unis. Ce document vise à fournir également de l’information aux nombreuses autres personnes qui ont un rôle à jouer dans la protection de la santé publique.

Les recommandations sont regroupées sous les cinq catégories suivantes :

●    protection de la santé et du bien-être de la collectivité lorsqu’il est question de changements de l’environnement social;
●    protection de la santé lorsqu’il est question de changements des environnements social et physique;
●    protection de la santé lorsqu’il est question de changements de l’environnement physique;
●    protection des générations futures; et
●    mise en œuvre et surveillance.

« Nous devons continuer à investir dans ce qui contribue vraiment à la santé des gens, a affirmé la Dre Cleary. Pour y arriver, la collectivité tout entière devra mettre la main à la pâte, dans un effort dirigé et appuyé par une approche gouvernementale. »

La Dre Cleary a indiqué que la formulation de ces recommandations faisait partie intégrante de son rôle.

« Ma première préoccupation est la santé des gens de la province, a-t-elle dit. Il est important que la Santé publique participe à chaque étape du développement de cette industrie. »

Le rapport intégral est disponible sur le site Web du ministère de la Santé.

 

16-10-12

Budget d’immobilisations 2012-2013 du ministère de la Santé

14 décembre 2011

FREDERICTON (CNB) – Le budget d’immobilisations du ministère de la Santé pour l’exercice 2012-2013 s’élèvera à 49 millions de dollars, a annoncé aujourd’hui la ministre de la Santé, Madeleine Dubé.

« Cette année, nous avons pris une décision stratégique d’investir dans les biens d’équipement des hôpitaux pendant que nous construisons le nouveau centre hospitalier Restigouche, que nous achevons deux grands projets et que nous planifions de nouveaux investissements dans notre système de soins de santé, » a expliqué la ministre Dubé.

Le budget d’immobilisations 2012-2013 du ministère comprend :

●    27,2 millions pour des biens d’équipement et l’entretien;
●    12,8 millions pour les projets en cours;
●    9 millions pour la planification architecturale et les travaux de conception de divers nouveaux projets.

Le budget des biens d’équipement de cette année prévoit une somme de 7,2 millions pour deux nouveaux appareils d’imagerie par résonance magnétique à Miramichi et à Bathurst ainsi qu’aux travaux de construction nécessaires pour loger ces deux unités. Le ministère travaillera de concert avec les régies régionales de la santé en vue de déterminer où investir les 20 millions de dollars qui restent.

Le plus important projet de construction de l’année est le nouveau centre hospitalier Restigouche à Campbellton. Ce bâtiment sera construit par le truchement d’un partenariat public-privé. Au cours de la prochaine année, le partenaire du secteur privé, le groupe SNC-Lavalin, procédera aux travaux d’excavation et de fondation.

Le centre, qui devrait ouvrir ses portes en 2014, comprendra 140 lits répartis dans sept unités pour malades hospitalisés ainsi que des services d’éducation, de recherche, de soutien clinique, de services administratifs et de soutien général. L’établissement offrira des soins de santé qui répondent à des normes modernes pour les patients du réseau de santé Vitalité dans les domaines suivants : des services tertiaires de réadaptation psychiatrique, des services psychiatriques aux adultes plus âgés, des services psychiatriques aux patients ayant à la fois une maladie mentale et une déficience intellectuelle ainsi que des services de psychiatrie légale à l’ensemble de la province. Le nouveau bâtiment offrira un environnement de travail des plus modernes et sécuritaires pour les employés et les médecins, mais avant tout, il fournira un environnement de vie qui répondra mieux aux besoins spécifiques de la clientèle.

Les travaux pour l’unité de soins intensifs et de soins courants de 15 lits à l’hôpital régional Chaleur se poursuivront au cours de la prochaine année financière et on prévoit que le projet sera terminé au printemps 2013.

Les travaux du nouveau centre d’énergie au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont à Moncton se poursuivront également. On prévoit que ces travaux seront terminés à l’été 2012.

Une somme considérable sera aussi investie durant l’année à venir pour la planification architecturale et les travaux de conception de plusieurs nouveaux projets.

Ils comprennent :

●    4,5 millions au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.- Dumont pour régler les problèmes d’espace dans le bloc opératoire et pour la planification d’un nouveau centre de santé du sein;
●    2.3 millions pour l’important réaménagement de l’hôpital régional Chaleur;
●    1,2 million pour un nouveau centre de traitement des dépendances à Edmundston;
●    1 million afin d’améliorer les services d’oncologie au Moncton Hospital.

14-12-11