Tout article traitant de ou en provenance du Centre de traitement des dépendances d’Edmundston

Articles

Hospital infection data will be released, Cleary says Dr. Eilish Cleary says C. difficile numbers will be public on April 1

22 mars 2013

New Brunswickers have the right to know how many cases of C. difficile or other so-called superbugs have been found in provincial hospitals and will have that information disclosed in April, according to the province’s chief medical officer of health.

The province’s two regional health authorities both refused to disclose the number of C. difficile or MRSA numbers after a Right to Information request from CBC News.

Afficher le reportage au complet

Budget d’immobilisations du ministère de la Santé pour 2013-2014

12 décembre 2012

FREDERICTON (GNB) – Le budget d’immobilisations du ministère de la Santé pour l’exercice 2013-2014 sera de 53,2 millions de dollars, a annoncé, aujourd’hui, le ministre de la Santé, Hugh Flemming.

D’importants investissements de plus de 25 millions de dollars seront réalisés dans les secteurs des biens d’équipement et de l’entretien, et quatre millions de dollars serviront à améliorer les infrastructures existantes.

« Notre objectif est de s’assurer que notre système de soins de santé est viable pour les générations à venir, a affirmé M. Flemming. Notre décision stratégique d’investir dans l’équipement nous permettra d’offrir des services sécuritaires et de bonne qualité à l’ensemble de la population néo-brunswickoise. »

Le ministère collaborera avec les régies régionales de la santé en vue de déterminer comment s’effectuera la répartition du financement pour les biens d’équipement et les améliorations.

Le budget d’immobilisations de cette année comprend également :

●    un million de dollars pour les travaux de planification et de conception d’un nouvel hôpital communautaire à Perth-Andover;
●    300 000 dollars pour un nouveau centre de santé à Stanley;
●    3,4 millions de dollars pour le Centre de traitement des dépendances d’Edmundston; et
●    un million de dollars pour la planification d’un nouvel ajout à l’Hôpital régional Dr Everett Chalmers et pour l’établissement d’une clinique à Fredericton.

Le gouvernement provincial investira aussi un million de dollars dans le but de poursuivre les travaux de planification et de conception d’un nouveau bloc opératoire au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont. Un autre montant de un million de dollars est réservé pour les plans de construction d’un important ajout à l’Hôpital régional Chaleur, à Bathurst. Un nouvel immeuble-tour sera construit à l’hôpital afin d’ajouter de nouveaux lits et de traiter le problème de longue date du manque d’espace.

Les travaux progresseront également sur deux projets à Moncton conçus pour améliorer les soins prodigués aux patients atteints du cancer. Environ quatre millions de dollars ont été prévus pour le centre de la santé du sein du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont. De plus, une somme d’environ cinq millions de dollars sera investie dans la nouvelle clinique d’oncologie du Moncton Hospital, projet réalisé en partenariat avec la Fondation des amis du Moncton Hospital.

Les travaux se poursuivent au Centre hospitalier Restigouche, à Campbellton, qui devrait ouvrir ses portes en 2014. Le budget comprend un montant de 1,6 million de dollars pour ce projet de partenariat public-privé.

« Ces projets reflètent l’objectif de notre gouvernement de rebâtir le système de soins de santé du Nouveau-Brunswick, a déclaré M. Flemming. La responsabilité financière dont nous faisons preuve, aujourd’hui, aura un effet positif sur la viabilité à long terme du système. »

12-12-12

Les travaux progressent sur d’importants projets dans le domaine des soins de santé

24 septembre 2012

FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial a indiqué, aujourd’hui, que plusieurs initiatives majeures du secteur de la santé progressent bien dans l’ensemble du Nouveau-Brunswick. La ministre de la Santé, Madeleine Dubé, et le ministre des Transports et de l’Infrastructure, Claude Williams, ont présenté la mise à jour.

« Je suis heureuse que les travaux avancent pour ces projets importants, a affirmé Mme Dubé. Notre gouvernement est déterminé à faire des investissements dans notre système de soins de santé qui contribueront à améliorer l’ensemble des soins prodigués aux patients. »

Des projets vont de l’avant au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont, à Moncton; à l’Hôpital régional Chaleur, à Bathurst; et au centre de traitement des dépendances, à Edmundston.

« Ces investissements importants dans l’infrastructure stratégique amélioreront la prestation des services de soins de santé dans la province et amélioreront la qualité de vie de toute la population néo-brunswickoise », a déclaré M. Williams.

La planification architecturale et les travaux préliminaires de conception devraient être entrepris sous peu en ce qui a trait à l’ajout d’un bloc opératoire au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont.

La planification et la conception commenceront pour le réaménagement de l’Hôpital régional Chaleur, qui comprend un agrandissement de six étages et des rénovations dans divers secteurs de l’hôpital. Ce projet fournira une plus large superficie pour toutes les unités de soins aux patients, les soins ambulatoires, les unités de procédures ambulatoires, les services d’électrodiagnostic et l’unité de santé maternelle et infantile.

Ces deux projets permettront de régler des problèmes de manque d’espace de longue date. Des entreprises d’architectes ont été retenues pour la réalisation de chaque projet.

Les travaux au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont seront menés par Architects 4 de Moncton, et ceux de l’Hôpital régional Chaleur seront menés par Jacques Boucher Architecte ltée de Pokemouche.

Un lot a été choisi pour le nouveau centre de traitement des dépendances à Edmundston, et les travaux de planification architecturale et de conception sont en voie d’élaboration. Le centre fournira des services de prévention, de gestion résidentielle du sevrage (désintoxication), et de counselling pour les personnes et les familles aux prises avec des problèmes de toxicomanie ou de jeu. Les travaux seront menés par Ronald Lapointe Architecte inc.

24-09-12

Ouverture officielle d’un établissement spécialisé en santé mentale

7 mars 2012

MIRAMICHI (CNB) – L’ouverture officielle d’un établissement communautaire spécialisé en santé mentale et en traitement des dépendances des clients de Miramichi a eu lieu aujourd’hui.

La ministre de la Santé, Madeleine Dubé, s’est jointe aux cadres supérieurs du Réseau de santé Horizon pour visiter les lieux et rencontrer les médecins, les membres du personnel et les clients de l’établissement.

La HOPE House représente un élargissement des Services de santé mentale et de traitement des dépendances de Miramichi et est située dans une maison rénovée qui offre aux clients un milieu confortable et intime.

« H.O.P.E. House offre des services communautaires qui visent à placer les gens aux prises avec une maladie mentale ou une dépendance au cœur du traitement et des soins, tel que prévu dans le Plan d’action pour la santé mentale au Nouveau-Brunswick, 2011-2018, explique la ministre Dubé. Voilà exactement le genre de services dont nous avons besoin dans la province. Notre gouvernement est heureux d’appuyer H.O.P.E. House afin qu’elle continue de fournir des services aux résidents de la région de Miramichi.»

Depuis son ouverture en juin 2011 au 55, rue Pleasant, à Miramichi, la H.O.P.E. House a offert des services à sa clientèle au cours de plus de 1 000 visites. Les clients lui sont recommandés par les Services de santé mentale et de traitement es dépendances de Miramichi.

Tous les jours, on y offre des thérapies de groupe, des programmes de dynamique de la vie, des ateliers sur l’estime de soi, des activités de loisir, ainsi que des programmes de prévention des rechutes à l’intention des personnes aux prises avec une dépendance. L’organisme sert également de lieu de transition pour les clients entre l’unité de psychiatrie de l’hôpital et la communauté. Les clients y reçoivent les services d’un psychologue, d’un travailleur social et d’un conseiller en services sociaux.

« La H.O.P.E. House offre aux clients une approche axée sur les pratiques exemplaires pour les soins en santé mentale et le traitement des dépendances », a expliqué le président-directeur général du Réseau de santé Horizon, Donald J. Peters. « Cette approche unique à l’égard du traitement illustre l’engagement du Réseau de santé Horizon envers la prestation des meilleurs soins possibles aux clients et l’optimalisation de leur accès aux services de santé mentale et de traitement des dépendances au sein de la communauté.»

Le gouvernement provincial a investi 65 000 $ dans la rénovation de la maison et l’achat d’équipement nécessaire, tel que les meubles et les fournitures.

07-03-12