Un spectacle de relations publiques

J’aimerais commenter sur les changements apportés par le Réseau de santé Vitalité en ce qui à trait à la période de questions qui suit les réunions publiques. (Le Réseau de santé Vitalité accusé de museler le droit de parole des citoyens: Acadie Nouvelle, 10 décembre 2013)

Il est mon opinion que ces réunions ne sont rien de plus qu’un spectacle de relations publiques pour les médias. Il n’y a aucun débat entre les directeurs sur les points apportés aux réunions, toutes motions sont passées unanimement et le public doit demeurer silencieux jusqu’à l’ajournement de la réunion et par la suite on passe à la période de questions.

Je crois que c’est la norme que toutes les questions posées par le public à ces réunions doivent être enregistrées, mais elles ne le sont pas. Tous commentaires, qu’ils soient positifs ou négatifs, sont balayés sous le tapis. Ils ne veulent tout simplement pas nous entendre.

Bien souvent, les cadres et les directeurs ne peuvent répondre à de simples questions et ils n’offrent pas de trouver réponse à ces dernières.

La situation s’est vraiment détériorée au cours de la dernière année. À une occasion, lorsque le rapport annuel fut présenté, le public avait été informé que seulement les questions ayant rapport aux finances seraient permises. Puisqu’il n’y a eu aucune question se rapportant à ce sujet, ils ont vite éteint les micros et la réunion s’est terminée. À une autre occasion, le président, Paul Couturier, est devenu visiblement agité et a jugé que mes questions étaient déplacées lorsqu’elles sont devenues plus directes.

Le Dr Hubert Dupuis avait raison lorsqu’il a dit, «Ça paraît mieux lorsqu’il n’y a pas d’opposition.»

Ces réunions sont une vraie farce et une dépense inutile des fonds publics. Pour clore ma lettre sur une note positive, le personnel qui fait la traduction simultanée fait un travail exemplaire.

Afficher le texte au complet