Un son de cloche différent au gouvernement

Le ministre Michael Murphy estime que la réunion a porté fruit Fredericton – Une réunion de trois heures entre le Comité pour l’égalité en santé et le ministre Michael Murphy a porté fruits, selon ce dernier. Le ministre de la Santé a indiqué, hier, qu’il déposerait un troisième amendement au projet de loi 34 sur la réforme de la gouvernance en santé.
Michael Murphy a mentionné que la rencontre qu’il a eue avec le président du Comité, le docteur Hubert Dupuis, a mis en perspective
de nouvelles préoccupations de la population francophone qu’il tentera d’amenuiser. Le ministre de la Santé s’est cependant abstenu de dire quelle serait la nouvelle modification législative qu’il pensait apporter au controversé projet de loi.
« Nous avons eu une bonne rencontre. Les médecins de Georges-L.-Dumont sont passionnés pour les soins de santé et leurs patients.
Ils ont certainement apporté de bons points. Je suis maintenant plus au courant de leurs inquiétudes », a mentionné le ministre Murphy, hier.
La réunion de lundi soir, dans les bureaux du ministère de la Santé, à Fredericton, a rassemblé six médecins de la Régie régionale de la
santé Beauséjour ainsi que le sous-ministre de la Santé, Don Ferguson, et le chef de Cabinet du premier ministre Graham, Bernard
Thériault, qui était notamment accompagné d’Aldéa Landry et d’Andrée Robichaud de la nouvelle Régie A.
« Je ne peux pas dévoiler le contenu de l’amendement, mais c’est certainement quelque chose qui a fait surface à cause de la discussion
que nous avons eue », a précisé le ministre de la Santé, qui s’est dit ouvert au concept de centre hospitalier universitaire pour Dumont.
Le Comité pour l’égalité en santé a toutefois indiqué, hier, que le dépôt d’un troisième amendement avait été discuté par des
représentants du gouvernement lors d’une réunion préalable, à laquelle le ministre Murphy ne participait pas.
Le ministre Murphy a indiqué qu’il était ouvert à étudier toute forme de recommandation afin de diminuer les inquiétudes et pour
réaffirmer les droits acquis de la communauté acadienne, mais qu’il ne fallait pas perdre de vue que la réforme s’adresse en premier
lieu au patient.
Michael Murphy est incapable de déposer les amendements au projet de loi en raison de l’obstruction parlementaire que fait le leader de l’opposition, Jeannot Volpé, dans le cadre de l’étape de deuxième lecture du document en Chambre. M. Volpé en était, hier, à une
trentaine d’heures de piratage des travaux parlementaires.
Le ministre Murphy veut déposer des modifications qui feront en sorte que le conseil de la Régie régionale A soit à forte majorité
francophone, avec une représentation anglophone, et qui assurera à la Régie B une représentation francophone. Michael Murphy veut
aussi déposer un amendement visant à empêcher les deux nouvelles régies à modifier la langue de travail dans un hôpital. –

Afficher le document au complet