RÉVISÉ / Nouvelle approche communautaire pour un programme de soins et de prévention du diabète

19 novembre 2012

WOODSTOCK (GNB) – Plusieurs collectivités du Nouveau-Brunswick seront les premières à tirer profit du programme Bien vivre! / Live Well!, une collaboration unique du ministère de la Santé, de l’Association canadienne du diabète et de la Fondation pour la santé Medavie.

« Le programme Bien vivre! / Live Well! s’harmonise à la Stratégie globale sur le diabète pour les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises 2011-2015 », a déclaré le premier ministre, David Alward. « Je suis ravi que notre gouvernement collabore à ce projet qui vise à promouvoir des habitudes de vie saines permettant de prévenir le diabète et qui offre un soutien aux personnes qui gèrent leur condition de diabétique afin d’alléger l’impact de cette maladie. J’invite les gens à participer aux initiatives du programme Bien vivre! / Live Well! »

Grâce à un financement de partenariat d’environ 1,7 million de dollars, le programme sera axé sur le mieux-être, y compris une saine alimentation, l’activité physique et la résilience mentale. Il sera offert dans les régions suivantes :

●    la Péninsule acadienne;
●    Edmundston;
●    Miramichi;
●    Moncton;
●    Saint John; et
●    Woodstock.

« Le diabète a atteint des proportions épidémiques au sein de la population canadienne, et les taux les plus élevés sont ici, au Canada atlantique », a affirmé la directrice régionale des Maritimes de l’Association canadienne du diabète, Lisa Matte. « Il est essentiel de travailler ensemble pour apporter des changements positifs et durables dans la collectivité. Ce partenariat distinct entre la Fondation pour la santé Medavie et le ministère de la Santé permettra de réduire les écarts et d’offrir aux gens la possibilité de se prendre en charge au moyen de programmes d’autogestion de la santé et de mentorat, qui sont des composantes clés pour l’adoption de comportements propices à la santé. »

Le programme fait appel à une approche communautaire pour la prévention et la prise en charge du diabète de type 2 au moyen de changements du style de vie. Les Néo-Brunswickois intéressés au programme pourront s’inscrire directement auprès d’un moniteur de santé ou être aiguillés par leur médecin. Ces moniteurs de santé formés agissent en tant que mentors au sein de chaque collectivité, et ils utilisent une interaction individualisée pour aider les gens à déterminer et atteindre leurs propres objectifs de mieux-être.

« Ce partenariat de collaboration adopte une approche communautaire unique à la prévention des maladies et aux modes de vie sains », a dit la vice-présidente de la Fondation pour la santé Medavie, Ruth Rappini. « Cette initiative pourrait servir de modèle pour aider les collectivités de toute la région à atteindre leurs cibles en matière de mieux-être. Le programme Bien vivre! / Live Well! est axé sur la prévention et l’autogestion du diabète de type 2 et il s’harmonise avec notre objectif d’appuyer des mesures visant à favoriser une culture du mieux-être et à encourager les gens à adopter des modes de vie sains et actifs. »

Selon les récentes conclusions du Modèle des coûts du diabète au Nouveau-Brunswick de l’Association canadienne du diabète, on estime que le nombre de personnes au Nouveau-Brunswick souffrant du diabète augmentera pour passer de 70 000 personnes en 2012 à 128 000 personnes en 2032. Ces taux dépassent largement la moyenne nationale.

L’obésité est un important facteur de risque du diabète de type 2. Au Nouveau-Brunswick, 63 pour cent des adultes âgés de 18 ans et plus et 24 pour cent des enfants et des jeunes âgés de 12 à 17 ans affichent un surpoids ou sont obèses.

 

19-11-12