Réunion publique du Conseil d’administration – faits saillants

Bathurst, le 25 février 2014 – Le Conseil d’administration du Réseau de santé Vitalité a tenu sa réunion publique ordinaire le mardi 25 février 2014, à Bathurst.
Afficher le communiqué au complet

Priorité accordée à la qualité des soins et services

Sondages sur l’expérience des patients hospitalisés
Le président-directeur général, M. Rino Volpé, a présenté les principaux résultats du plus récent sondage mensuel de satisfaction des patients hospitalisés.

Les résultats démontrent que le Réseau obtient des taux de satisfaction très élevés (90 % et plus) pour 18 des 20 indicateurs, notamment en matière du caractère approprié des traitements reçus (98 %) et du fait que les soins ont contribué à améliorer la santé des patients (98 %). Le taux de satisfaction global est plus bas pour certains indicateurs, dont les repas (72 %) et le calme et la tranquillité (86 %). Le Réseau compte travailler à augmenter le taux de réponse au sondage à 20 % de même qu’à mettre en œuvre des plans d’action pour apporter les améliorations requises dans certains établissements, notamment au niveau de la tranquillité la nuit.

Nouveau cadre d’imputabilité en gestion de la qualité
Le Réseau a présenté un nouveau cadre d’imputabilité en gestion de la qualité qui vise à mieux définir les responsabilités en matière de gestion de la qualité des divers intervenants et leur obligation de rendre des comptes. L’imputabilité se fait envers les patients, la population et les contribuables et le cadre a comme o bjectif de susciter la confiance, de répondre aux exigences réglementaires, d’ancrer la culture de se mesurer et enfin d’améliorer les processus et les résultats. Le président-directeur général a insisté sur le fait que ce cadre d’imputabilité est développé avant tout pour les patients. « C’est la raison pour laquelle on y retrouve le crédo du patient qui place celui-ci au centre de nos actions », a-t-il déclaré. Le cadre est assorti d’un Plan qualité 2014-2015 basé sur les huit dimensions de la qualité d’Agrément Canada. Des objectifs ont été développés pour chacune des huit dimensions.

Vers une organisation plus performante

Excellente performance financière et opérationnelle – diminution des dépenses d’exploitation de 6,4 %
Les dépenses d’exploitation du Réseau (avant les salaires et les avantages sociaux) ont diminué de 6,4 % comparativement à la même période l’année dernière, pour les dix premiers mois de l’année financière courante, soit d’avril 2013 à janvier 2014. En date du 31 janvier, le Réseau enregistre un excédent d’exploitation de 10,8 millions de dollars (avant les salaires des médecins). Cet excédent est surtout dû à la diminution du nombre d’équivalents à temps plein (ETP) de 274, des heures supplémentaires de 19 % et des dépenses d’exploitation de l’ordre de 8,3 millions de dollars, comparativement à la même période l’année dernière.

Amélioration continue de la performance
Selon le président-directeur général, la mise en œuvre du plan triennal du Réseau visant à améliorer la performance et la productivité de 2 pour cent par année se poursuit comme prévu. Le Réseau a développé de nouvelles normes de performance pour les équipes soignantes qui fixent notamment le nombre d’heures productives par jour-patient (HPJP) à 6,06. À l’heure actuelle, la performance du Réseau est de 6,76 HPJP. « Nous allons travailler à combler l’écart de 11 % entre nos résultats actuels et la norme visée », a déclaré M. Rino Volpé. « Ceci représente des économies potentielles de l’ordre de 12 millions de dollars. » Les changements apportés visant à améliorer la performance du Réseau se font tout en maintenant le niveau et la qualité des soins et des services aux patients.

Budget d’immobilisations 2014-2015

Investissements totaux de 172,6 millions de dollars en 2014-2015 au Réseau de santé Vitalité
Les établissements et programmes du Réseau bénéficieront d’investissements totaux de 172,6 millions de dollars en 2014-2015, suite à l’annonce du budget d’immobilisations de la province du Nouveau-Brunswick.

Les investissements sont répartis comme suit :

  • 13 millions de dollars pour le bloc opératoire au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont;
  • 3,8 millions de dollars pour le Centre intégré de santé du sein au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.- Dumont;
  • 2,3 millions de dollars pour l’agrandissement de l’Hôpital régional Chaleur à Bathurst;
  • 4,5 millions de dollars pour le Centre de traitement des dépendances à Edmundston;
  • 149 millions de dollars pour la construction du Centre Hospitalier Restigouche à Campbellton.