1 –   Vous engagez-vous à assurer l’égalité réelle en santé entre les communautés linguistiques au Nouveau-Brunswick ? Comment ? Quels moyens prendrez-vous pour assurer la mise en œuvre des prochaines étapes du plan de rattrapage en santé annoncé en novembre 2012 par le gouvernement provincial ?

Le Nouveau Parti démocratique s’engage à respecter la loi sur les langues officielles. Les droits des deux communautés linguistiques officielles en matière de santé sont garantis par la constitution et nous avons l’intention de la respecter.

Pour ce faire, nous comprenons et acceptons que les deux communautés puissent gérer leurs institutions selon leur culture et travailler dans leur langue, tout en offrant un service de qualité aux citoyens dans la langue de leur choix. Un gouvernement néo-démocrate respecterait la dualité en santé au Nouveau-Brunswick.

Pour ce qui est du plan de rattrapage en santé, il est impossible pour un parti politique conscient de la fragilité financière dans laquelle nous nous trouvons présentement de promette de rétablir un équilibre entre les services offerts par les deux régies dans un avenir rapproché. Vous conviendrez qu’il s’agirait d’une promesse intenable dans les circonstances financières actuelles et si nous nous en tenons aux échanges qui ont déjà eu lieu entre Égalité en santé et le NPD, les deux parties s’entendaient à ce sujet. Toutefois, si la province devait investir en santé, un gouvernement néo-démocrate agirait dans le meilleur intérêt de la population néo-brunswickoise en assurant une meilleure accessibilité des soins spécialisés pour que les deux communautés puissent recevoir les services dans la langue de leur choix.

2 –   Considérez-vous que la communauté a la pleine gestion de ses institutions de santé ? Que ferez-vous pour que la communauté francophone et acadienne ait la pleine gestion de ses institutions/établissements/centre de santé de santé ?

La communauté au Nouveau-Brunswick n’a pas la pleine gestion de ses institutions de santé. Beaucoup trop de décisions sont imposées de Fredericton. Un gouvernement néo-démocrate propose de remettre ce pouvoir aux régions dans l’espoir de responsabiliser les communautés qui sont aptes à prendre les décisions qui s’imposent dans le meilleur intérêt de la population. Certaines régions ont d’ailleurs fait d’énormes avancées en ce sens, offrant une variété de programmes visant une santé globale (de la prévention à la guérison, pour nos jeunes et pour nos aînés).

Il est d’ailleurs agréable de constater à quel point les différentes communautés ont fait preuve de créativité dans la livraison des soins préventifs et d’éducation.

Évidemment qu’un gouvernement néo-démocrate serait toujours responsable d’assurer que des standards uniformes partout dans la province et serait un partenaire important dans la mise en œuvre du plan de santé à l’échelle provinciale mais serait très sensible à l’apport des communautés en matière de santé.

3 –   Vous engagez-vous à redonner à la Régie Vitalité les services qui ont été transférés à FacilicorpNB ?

Il est difficile en ce moment de promettre qu’un gouvernement néo-démocrate redonnerait aux régies les services qui ont été transférés à FacilicorpNB sans faire d’analyses de rentabilité et sans savoir si ce service n’est pas lié par des contrats difficiles, voire impossibles à briser à moins d’en payer les frais de bris de contrat. Comme ce service ne touche pas directement aux soins de premières lignes livrés aux patients, un gouvernement néo-démocrate n’accorderait pas une haute priorité à cet enjeu.

 

4 –   Allez-vous développer des nouveaux services de soins de santé dans les institutions de santé de la régie Vitalité ? Lesquels ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, un gouvernement néo-démocrate donnerait aux régions un pouvoir décisionnel accru qui leur permettrait d’élaborer un plan des services offerts qui correspondrait mieux aux besoins et aux attentes du public, en autant que les objectifs provinciales et le budget préétabli soient respectés.

Un gouvernement néo-démocrate se voit comme un partenaire dans l’élaboration des objectifs et la mise en œuvre des services et respectera la manière de faire en autant que ces objectifs soient atteints.

Les régions ont toujours fait preuve d’imagination et de créativité en matière de santé. Ce qu’un gouvernement néo-démocrate propose est un partenariat afin de faciliter la mise en œuvre des différents plans de santé élaborés en région en espérant que les idées et les plans qui connaissent du succès dans certaines régions soient repris ailleurs.

Réponses aux questions d’Égalité en santé par le NDP 2014 08 30