Rebâtir les soins de santé ensemble – Miramichi

Afficher le texte au complet

Les gens prennent les soins de santé au sérieux dans la région de Miramichi. Ils n’ont pas peur de dire ce qu’ils pensent et quand on fait appel à eux, ils répondent en grand nombre.

Ici plus que n’importe où ailleurs, les participants ont été surpris à leur arrivée de constater qu’ils n’étaient pas sur le point d’assister à une séance de consultation ordinaire.Une consultation communautaire typique est une bonne façon pour les membres d’une collectivité de discuter avec leurs représentants élus. Ceux qui n’ont pas peur de parler en public se lèvent et expriment leurs préoccupations. Ce genre de réunion peut parfois mener à des débats houleux.

Mais ce modèle ne permet pas à tous les participants de s’exprimer. Bien des gens n’aiment pas prendre la parole en public, et si la discussion devient animée, même les personnes qui n’ont pas peur s’exprimer peuvent hésiter à faire valoir un point de vue contradictoire.

Il était très important pour moi que les séances de consultation sur le renouvellement des soins de santé soient axées sur les solutions et que tous les participants en repartent avec le sentiment d’avoir eu la possibilité de s’exprimer et d’entendre diverses opinions.

Le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick a une excellente réputation en ce qui concerne la tenue de consultations sensées, dans le respect de chacun, menant à une collecte de renseignements de qualité et offrant aux participants une bonne expérience. Voilà pourquoi je lui ai demandé de collaborer avec nous et de nous appuyer tout au long de ce processus important.

La méthode de discussion en table ronde recommandée par le Conseil donne à chacun la possibilité de prendre la parole librement. Il n’y a pas de bonnes ni de mauvaises réponses et tous les points soulevés sont consignés par les animateurs à chaque table. De plus, puisque les places sont assignées à l’avance, nous pouvons assurer un bon équilibre au sein de chaque groupe. À Miramichi, des professionnels de la santé, des décideurs et des membres des collectivités ont ainsi pu discuter de leur vie et de leurs rôles au sein du système de santé et de la façon dont ils en perçoivent le fonctionnement. Chaque groupe a ensuite fait un résumé de ses discussions et un représentant de chaque table en a présenté un compte rendu à l’ensemble des participants.

Au cours des séances, je me suis déplacée de table en table et je n’ai cessé d’être ravie par la richesse des conversations et par la façon dont les gens, une fois le principe à suivre compris, l’ont mis en pratique. Après chaque séance, j’ai aussi pris le temps de m’entretenir avec tous ceux qui souhaitaient me parler.

Après la séance de Miramichi, beaucoup sont venus me dire combien ils étaient contents de repartir avec le sentiment d’avoir contribué de façon significative au processus. Ce fut un plaisir pour moi de leur dire qu’en effet, leur contribution était importante.