Rassemblements tenus dans plusieurs villes en solidarité avec les femmes du Nouveau-Brunswick

  • La seule clinique d’avortement de la province fermera ses portes en juillet en raison d’un manque de financement.
  • La population du pays s’indigne face à la décision du ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick d’abandonner les femmes, causant une crise sanitaire. 
  • Des rassemblements ont lieu à Fredericton, Toronto, St. John’s, Charlottetown et Montréal.

Afficher le texte au complet