Ralentissement au service d’urgence du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont

Moncton, le 8 novembre 2013 – La direction du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont à Moncton informe la population qu’il y a présentement un certain ralentissement au Service d’urgence.

Un patient s’est présenté au Service d’urgence le mercredi 6 novembre. Lors de l’examen, le personnel médical a décelé la présence d’insectes sur le patient. Suite à l’examen, une compagnie de contrôle d’insectes a été appelée sur les lieux et a confirmé l’identité des insectes comme étant des punaises de lit.

« Nous avons fait appel à un maître-chien et à des chiens renifleurs spécialisés pour clairement identifier la présence et les endroits affectés par les punaises de lit. Des salles d’examen et une section de la salle d’attente du Service d’urgence ont été identifiées comme des endroits affectés », affirme Richard Losier, chef des opérations de la Zone Beauséjour. « Nous avons isolé ces endroits, procédé au traitement de la salle d’attente et sommes dans le processus de traiter les salles d’examen », a poursuivi M. Losier. Aucun autre secteur de l’établissement n’a été touché.

« Cette situation risque de causer un certain ralentissement au Service d’urgence jusqu’à ce que le traitement des salles d’examen soit terminé. Après le traitement, un délai de 24 heures est recommandé avant de recommencer à utiliser les endroits affectés. Tout devrait être revenu à la normale le samedi 9 novembre en début de soirée », affirme M. Losier.

Bien que les punaises de lit soient des insectes nuisibles, elles ne constituent pas un risque pour la santé des personnes. La direction du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont s’excuse de tout inconvénient.

Afficher l’article au complet