Quelle transparence!

La nouvelle politique du Réseau de santé Vitalité pour ses réunions est une autre preuve de son manque de transparence et de respect pour le public qu’il dessert. Le réseau a décidé de faire deux changements. D’abord, les réunions publiques auront lieu en après-midi plutôt qu’en soirée, ce qui diminuera la participation du public, en particulier, du public qui travaille.

Le deuxième changement est celui d’exiger de recevoir de la part d’un intervenant ou d’une intervenante le thème ou leurs questions trois jours avant la réunion. Belle façon d’éviter des questions sur les sujets discutés lors de la rencontre!

Au lieu d’adopter des politiques pour augmenter la participation du public et la transparence, le réseau se comporte comme une dictature qui veut éviter toute remise en question. Généralement, ce genre de comportement est typique d’une structure qui a des choses à cacher ou qui se pense assiégée!