L’intimidation augmente les risques d’incidents psychotiques

Les intimidateurs, les intimidés et ceux qui jouent les deux rôles sont jusqu’à cinq fois plus à risque de souffrir d’épisodes psychotiques à l’âge adulte, démontre une nouvelle étude britannique.

Afficher le reportage au complet

Texte publié dans l’Acadie Nouvelle