Protégez les renseignements personnels sur votre santé sur Twitter

Afficher le texte au complet

e ministère de la Santé vous invite à suivre ses activités sur la twittosphère. Grâce à deux comptes distincts, @NBHealth et @SanteNB, le Ministère communiquera avec la population à coup de messages d’une longueur maximale de 140 caractères afin de l’informer de ce qui se passe dans le domaine de la santé au Nouveau‑Brunswick. Que ce soit des nouvelles, des commentaires ou des renseignements généraux, le Ministère invitera ses abonnés à republier l’information.

Je manquerais à mon devoir de chef de la protection de la vie privée du ministère de la Santé si je ne prenais pas un instant pour rappeler à tous les faits et les risques associés à Twitter.

Twitter est une plateforme de discussion publique. Chaque « gazouilli » envoyé et reçu peut être lu par qui le veut bien et se trouver sauvegardé et consigné dans les dossiers de la société Twitter. Les conversations tenues sur les pages Twitter du Ministère seront également incluses dans les dossiers du ministère de la Santé.

Je vous invite donc à vous servir de cette plateforme, mais à le faire judicieusement. Si vous adressez un gazouilli à l’attention du Ministère ou du ministre, n’y indiquez aucun renseignement personnel à votre sujet. Ne décrivez pas votre état de santé, ne nommez pas votre médecin et ne mentionnez pas votre lieu de résidence. N’ayez crainte : le ministère ne se servira pas de l’information que vous gazouillerez à de mauvaises fins. Toutefois, il n’existe aucune garantie quant à l’identité et à la bienveillance des personnes qui liront vos gazouillis.

Il pourrait s’agir de votre patronne, qui obtiendrait des renseignements très personnels au sujet de votre état de santé. Comment garantir qu’on ne vous refusera pas une promotion pour cette raison? Ce pourrait aussi bien être une compagnie d’assurances; si vous indiquez sur Twitter que vous souffrez d’une certaine maladie, il se pourrait que votre agent d’assurances lise votre gazouilli et vous refuse une couverture ou une réclamation.

Vous pouvez gazouiller une question : « J’ai certaines préoccupations au sujet d’une visite récente à l’urgence. Qui devrais‑je appeler? »

Vous pouvez également gazouiller un commentaire : « Je crois que les oreillers qu’on trouve dans nos hôpitaux devraient être plus mous. »

Vous pouvez même gazouiller une blague : « Combien de médecins faut‑il pour visser une ampoule? »

Vous pouvez aussi répondre au moyen d’un gazouilli à une affirmation faite par le ministre dans les nouvelles : « Je crois que le ministre a raison quand il dit que… »

La règle d’or : ne gazouillez jamais de renseignements personnels, que ce soit les vôtres ou ceux d’une autre personne.

Qu’entend‑on par renseignement personnel? Tout renseignement qui permet de vous reconnaître, que vous jugez privé ou que vous n’afficheriez pas sur une enseigne devant votre maison ou votre appartement, notamment votre nom complet, votre adresse, votre date de naissance, votre numéro d’assurance maladie, votre numéro d’assurance maladie, votre état de santé, vos maladies récentes ou le nom de votre médecin.

N’oubliez pas que Twitter est un forum public. D’autres personnes peuvent lire ce que vous écrivez, voire faire le lien entre les renseignements que vous avez publiés sur Twitter et vous. Elles pourraient même s’en servir à votre détriment, pour voler votre identité, vider votre compte de banque, vous refuser un emploi ou une promotion ou vous priver d’un service ou d’un droit.

Faites preuve de prudence avec vos gazouillis. Participez à la conversation, mais faites‑le judicieusement. Quand vous gazouillez, protégez la confidentialité des renseignements personnels sur votre santé.