Présentation des prévisions budgétaires du ministère de la Santé

Afficher le texte au complet

FREDERICTON (CNB) – Le budget du ministère de la Santé pour l’exercice 2011-2012 s’élèvera à 2,53 milliards de dollars, une augmentation de 78,4 millions de dollars par rapport à l’année précédente.

La ministre de la Santé, Madeleine Dubé, en a fait l’annonce aujourd’hui.

« Notre gouvernement croit que tous les Néo-Brunswickois ont droit à des soins de qualité dans toutes les régions, plus précisément des services de soins de santé primaires, de santé publique, de santé mentale et de mieux-être, a affirmé Mme Dubé. Plusieurs initiatives clés qui seront entreprises par le ministère au cours de la prochaine année reflètent un tel principe. »

Le budget de l’exercice comprendra notamment des changements aux mesures incitatives offertes aux médecins et aux infirmières praticiennes; du financement pour le nouveau Plan d’action pour la santé mentale; un fonds d’aide à l’intention des personnes atteintes de sclérose en plaques; et une stratégie globale sur le diabète.

« L’amélioration des soins de santé primaires dans la province mènera à une meilleure gestion d’un des principaux générateurs de coûts dans notre système, soit les maladies chroniques, a déclaré Mme Dubé. Des patients souffrant d’au moins une maladie chronique occupent 72 pour cent des lits d’hôpital, mais 40 pour cent des maladies chroniques sont évitables. Le diabète est une maladie chronique qui est à la hausse dans la province. »

La ministre Dubé a indiqué qu’un financement de plus de 2,5 millions de dollars servira à la mise en œuvre d’une stratégie globale sur le diabète.

Un financement initial de 250 000 $ est prévu afin d’établir et de gérer un fonds d’aide à l’intention des patients atteints de la sclérose en plaques.

De plus, une somme de 880 000 $ a été mise de côté à titre de financement initial de la mise en œuvre du Plan d’action pour la santé mentale publié récemment. Le financement de cette année servira à améliorer les services aux jeunes.

La ministre Dubé a annoncé que près de un million de dollars seront investis dans la lutte contre le cancer et dans l’amélioration des soins destinés aux patients atteints de cancer. Le budget de Réseau cancer Nouveau-Brunswick augmente de 750 000 $ afin de poursuivre la mise en œuvre du programme provincial de dépistage du cancer du côlon. Une somme de 174 000 $ a été approuvée afin de poursuivre l’établissement du centre de santé du sein au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont.

Le ministère poursuivra ses efforts en matière de recrutement de fournisseurs de soins de santé. La ministre Dubé a annoncé un financement afin d’ajouter, au système, 15 nouveaux médecins et 15 nouveaux membres du personnel infirmier praticien. Elle a également annoncé des changements aux mesures incitatives pour le recrutement des médecins.

« Dans le but de rendre le Nouveau-Brunswick plus compétitif, surtout dans les régions urbaines, nous avons apporté des changements aux subventions d’emplacement et d’affaires offertes aux médecins de famille », a affirmé Mme Dubé.

Le ministère investira 58,9 millions de dollars dans les installations et l’équipement de la santé, y compris 23,8 millions de dollars pour l’achèvement de la construction du nouvel édifice abritant la centrale électrique du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont. Une somme additionnelle de 9,5 millions de dollars sera investie afin d’amorcer les travaux de rénovation d’une unité de 15 lits de soins intensifs/soins courants à l’Hôpital régional Chaleur, à Bathurst. Une somme de 2,7 millions sera investie à l’Hôpital général de Grand-Sault afin de poursuivre les travaux de rénovation. Les investissements en immobilisations comprennent aussi une somme de sept millions de dollars pour la première année de la stratégie triennale en vue de remplacer l’équipement d’imagerie diagnostique vieillissant.

 

24-05-11