PEU DE TRAITEMENTS TROP RADICAUX SONT PRESCRITS

GRAND-SAULT – L’étude de l’ICIS sur les soins de fin de vie des personnes atteintes de cancer révèle peu de preuves que des traitements trop radicaux sont prescrits dans les derniers jours de leurs patients.

Afficher le reportage au complet