Nouvelle initiative visant à améliorer les soins aux personnes souffrant du diabète

18 décembre 2012

FREDERICTON (GNB) – Une nouvelle initiative permettant aux médecins et aux autres fournisseurs de soins de santé de travailler en collaboration dans le cadre d’un outil en ligne afin d’améliorer les soins aux patients atteints du diabète est maintenant disponible au Nouveau-Brunswick.

« L’outil Diabète NB CoPosis contribuera à améliorer la prise en charge du diabète en améliorant l’information disponible aux médecins et en accroissant le niveau de collaboration entre eux à l’échelle de la province », a déclaré le ministre de la Santé, Hugh Flemming. « J’invite tous les médecins qui traitent des patients atteints du diabète au sein à prendre part à cette initiative. »

Les médecins peuvent s’inscrire à la communauté de praticiens Diabète NB CoPosis en visitant le site Web du ministère de la Santé. Les séances de formation en ligne débuteront en janvier 2013 et elles porteront sur des sujets choisis par un comité composé de chefs de file scientifiques. Les thèmes abordés pourraient comprendre :

●    gestion efficace des maladies du rein et des complications du diabète;
●    entreprendre avec succès un traitement d’insuline et la surveillance et la gestion du glucose; et
●    intervention et traitement précoces du diabète.

Les médecins auront l’occasion d’afficher des commentaires, diffuser des articles et partager des pratiques exemplaires par l’entremise d’une communauté virtuelle sécuritaire administrée par le comité.

L’initiative CoPosis est rendue possible grâce à un partenariat avec Merck Canada. Cette plate-forme en ligne a été développée par le Centre For Health Evidence de la University of Alberta.

Cette initiative vient appuyer la Stratégie globale sur le diabète pour les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises 2011-2015, annoncée en juin 2011. La stratégie met l’accent sur la prévention et l’amélioration de l’appui et des soins fournis aux fins de la gestion du diabète, dans le cadre d’une intervention plus précoce que dans le passé et dans le but d’atténuer considérablement les effets de la maladie.

 

18-12-12