Note A+ de l’Hôpital Chaleur: un médecin émet des réserves

Afficher le texte de L’Acadie Nouvelle

Le dimanche 14 avril, 2013

BATHURST – La docteure Edmonde Gionet émet de sérieuses réserves sur la note A+ obtenue par l’Hôpital régional Chaleur de Bathurst, dans le cadre d’une enquête d’une émission de la CBC.

L’émission Fifth Estate de CBC a pour cela répertorié 239 établissements de même taille à travers le pays et s’est basée sur des statistiques de l’Institut canadien d’information sur la santé. L’enquête portait notamment sur le taux de décès à la suite d’une intervention chirurgicale, le taux de patients réadmis ou ayant eu des complications après avoir reçu des soins et les problèmes résultant de soins reçus à l’hôpital.

L’Hôpital régional Chaleur de Bathurst obtient un A+, le seul établissement au Nouveau-Brunswick à recevoir cette cote, qu’il partage avec neuf autres hôpitaux situés en Alberta, en Ontario, au Manitoba et en Saskatchewan.

Le taux de mortalité après une chirurgie majeure est de 2,36, pour 1000 patients à l’hôpital de Bathurst, alors que la moyenne nationale se situe à 8,62.

La Dre Edmonde Gionet, de Bathurst, juge que ce classement de la société d’État est à prendre avec des pincettes et ne rend pas justice aux autres hôpitaux qui font de la neurochirurgie, comme à l’Hôpital de Moncton ou de la chirurgie cardiaque à Saint-Jean.

«Est-ce qu’ils ont comparé les hôpitaux en fonction de leur spécialisation, comme la neurochirurgie, la chirurgie cardiaque, le traitement des cas de cancer? Ça peut faire une différence. S’ils mettent tous les hôpitaux dans le même bateau, ça n’a pas d’allure. Si on fait une chirurgie à coeur ouvert, si on opère une tumeur au cerveau ou traite quelqu’un qui a eu un grave accident d’auto et est dans le coma, c’est sûr que nous allons avoir un taux de mortalité et de réadmission plus élevé. À Bathurst, l’hôpital fait plus de chirurgies mineures que majeures. Quand c’est sérieux, on envoie les patients ailleurs», dit-elle.

À l’Hôpital de Moncton, qui obtient une note B, le taux de mortalité après une opération est de 7,35, pour 1000 patients, et à l’Hôpital régional de Saint-Jean il est de 5,92.

L’Hôpital régional Chaleur de Bathurst est le plus ancien établissement de ce genre dans la province. Ouvert en 1972, il a une capacité de 215 lits et doit être modernisé, car les chambres pour quatre personnes sont monnaie courante. Bien souvent, un cinquième patient est installé dans une chambre pour quatre lorsque l’hôpital est bondé.

La Dre Gionet craint qu’avec des enquêtes de ce style le gouvernement soit réticent à investir pour mettre l’établissement aux normes actuelles.

«Tous les gens vont croire que tout va bien à l’Hôpital Chaleur de Bathurst, même avec cinq lits. Est-ce que le gouvernement va nous donner moins d’argent vu qu’il est si bien coté? Ça donne bien des raisons au gouvernement de ne pas moderniser l’établissement. Nous sommes un des meilleurs hôpitaux au Canada, pourquoi il nous en donnerait plus?», soulève le médecin de famille.

CBC a précisé qu’elle n’a pas classé les établissements spécialisés, comme les hôpitaux pédiatriques.