Néguac ne veut pas quitter le Réseau de santé Horizon

Le maire de Néguac, Roger Ward, s’oppose catégoriquement à l’idée de transférer sa collectivité, et d’autres alentour, du réseau anglophone de santé Horizon au réseau francophone Vitalité.

Les citoyens de Néguac, de même que la plupart des francophones de la Miramichi, ont l’habitude de se rendre à l’Hôpital régional de Miramichi. Ils se sont battus pendant des années afin d’améliorer les services en français. «Nous sommes satisfaits du service que nous recevons et nous ne voulons pas changer», a déclaré le maire Ward, en précisant qu’il parle au nom de la majorité de ses concitoyens, même s’il n’a pas fait de consultation sur ce sujet. «C’est une question de juridiction provinciale et le ministre choisira à la fin, mais nous, nous voulons rester avec le Réseau de santé Horizon.

 

Il y a toujours des améliorations à faire, mais nous avons un bon service et nous voulons le garder», a-t-il précisé. La semaine dernière, le président du groupe Égalité santé en français, le Dr Hubert Dupuis, a proposé de modifier les limites électorales des régies de la santé afin que toutes les collectivités acadiennes, comme Néguac, Rogersville et Baie-Sainte-Anne, relèvent dorénavant du Réseau de santé Vitalité. Cette idée a tout de suite été décriée par plusieurs. Le directeur du centre Sainte-Anne à Fredericton, Thierry Arseneau, y voyait un danger de

division. Selon lui, le Réseau de santé Horizon a des responsabilités envers la communauté francophone et il est bon que ça reste ainsi.