MONCTON A DÉJÀ ÉTÉ CONSIDÉRÉE

La Société canadienne du sang a déjà envisagé une délocalisation de sa production à Moncton afin de desservir les trois Provinces maritimes. C’était en 2003. Cette solution semblait à première vue être la plus logique en matière de situation géographique.

 

Mais le projet a été mis sur la glace à cause de la nécessité de créer un test de dépistage du virus du Nil occidental. Lorsque les ressources de la SCS ont pu être recentrées sur les améliorations à apporter au centre de fabrication des produits sanguins, c’est Halifax qui a remporté la mise.

 

La rivalité entre Saint-Jean et Moncton ne serait pas étrangère à ce

changement de destination. Quoi qu’il en soit, ce qui ressort des propos d’Amanda Cullen, c’est qu’il faudra que la province et ses médecins se montrent très persuasifs s’ils veulent convaincre la SCS de maintenir des activités de production au Nouveau-Brunswick. –