Modifications apportées au Plan de médicaments sur ordonnance

18 janvier 2012

FREDERICTON (CNB) – Le gouvernement provincial apporte des changements au Plan de médicaments sur ordonnance du Nouveau-Brunswick pour en assurer la pérennité.

La contribution maximale que doivent verser les aînés couverts par le plan passera de 250 $ à 500 $ par année civile. La somme de 9,05 $ payée pour chaque ordonnance restera la même.

« Afin de conserver dans notre province un programme qui aide les Néo-Brunswickois à payer les coûts de leurs médicaments, nous devons de demander aux bénéficiaires actuels du programme de verser un peu plus afin », a affirmé la ministre de la Santé Madeleine Dubé. « Une fois que le client aura atteint le plafonnement de 500 $ de la quote-part, le gouvernement provincial paiera 100 pour cent du coût des ordonnances pour le reste de l’année civile. »

Le montant de la quote-part n’a pas augmenté depuis 1996. Pendant les 10 dernières années, les coûts du plan ont plus que doublé pour se chiffrer à 188 millions de dollars.

On prévoit que cette modification entraînerait une économie de trois millions de dollars par année. Ce changement touchera moins de la moitié des 48 000 personnes âgées qui font l’objet d’un plafonnement de la quote-part; seulement celles qui obtiennent plus de 28 ordonnances par année et qui atteignent le plafonnement actuel de 250 $ verront une augmentation de leur contribution.

« J’encourage les personnes âgées à tirer profit de toutes les options existantes pour les aider à diminuer les frais qu’elles doivent verser pour payer leurs médicaments, a dit Mme Dubé. Il est possible, par exemple, de demander un approvisionnement de 90 jours pour certains médicaments au lieu d’un approvisionnement de 30 jours. Cela contribuera à réduire le montant des contributions. »

 

18-01-12