Les résidents du Nouveau-Brunswick sont priés de se faire vacciner contre la grippe

FREDERICTON (GNB) – À la suite de récents rapports de maladies graves liées à des cas de grippe A (H1N1) au Canada et aux États-Unis, on rappelle aux Néo-Brunswickoises et Néo-Brunswickois l’importance de la vaccination contre la grippe.

« Le niveau d’activité grippale au Nouveau-Brunswick est présentement bas. L’immunisation est le meilleur moyen de réduire ses chances d’attraper la grippe et d’éviter de la transmettre à d’autres personnes », a expliqué la médecin-hygiéniste en chef de la province, Dre Eilish Cleary. « Il n’est pas trop tard pour se faire vacciner. Les gens qui n’ont toujours pas reçu leur vaccin contre la grippe pour la présente saison sont fortement encouragés à le faire. Plus le nombre de personnes vaccinées au Nouveau-Brunswick sera élevé, meilleure sera la protection de toute la population. »

S’il n’est pas possible de prédire quel virus de la grippe dominera au cours de la saison de la grippe 2013-2014, la plupart des cas de grippe signalés jusqu’à présent en Amérique du Nord étaient des cas de grippe A (H1N1).

Tous les ans, les souches du virus de la grippe saisonnière changent. Le vaccin antigrippal est donc ajusté d’une saison à l’autre afin de veiller à ce qu’il protège contre les virus en circulation. Pour bénéficier d’une protection contre les souches de virus en circulation, il faut se faire vacciner tous les ans. Le vaccin antigrippal de cette année offre une protection contre trois souches de la grippe, y compris le H1N1.

Les risques de maladie grave et de complications attribuables à la grippe sont plus élevés chez les jeunes enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est affaibli ou qui souffrent d’autres problèmes de santé chroniques.

« Il est reconnu que la vaccination est le moyen le plus efficace d’atténuer les effets de la grippe saisonnière, a ajouté la médecin-hygiéniste en chef. La vaccination est particulièrement importante pour les personnes présentant un risque accru de maladie grave ou pour éviter de transmettre l’infection à ces personnes. »

Les personnes vaccinées doivent aussi prendre des mesures de précaution afin de limiter la propagation des germes et de protéger leurs proches, ainsi qu’eux-mêmes. La propagation des germes peut être limitée en se lavant les mains régulièrement et en toussant et en éternuant dans le pli d’une manche plutôt que dans ses mains. Éviter les foules et les rassemblements publics et demeurer à la maison en cas de maladie sont autant d’autres façons d’aider à stopper la propagation.

Le vaccin contre la grippe saisonnière est offert gratuitement par divers fournisseurs de services de vaccination aux groupes de personnes vulnérables dans le cadre de divers programmes. Pour en apprendre davantage à cet égard, visitez en ligne ou communiquez avec votre fournisseur de soins de santé.

Afficher le communiqué au complet