Les pharmaciens du N.-B. veulent une politique sur les médicaments génériques

Afficher le reportage au complet

le mardi 3 janvier, 2012

FREDERICTON – L’Association des Pharmaciens du Nouveau-Brunswick presse le gouvernement provincial de négocier une politique concernant le prix des médicaments génériques.

Son directeur administratif, Paul Blanchard, dit craindre que la ministre conservatrice de la Santé, Madeleine Dubé, impose un prix plafond dans ce dossier plutôt que de négocier un plan qui compenserait les honoraires des pharmaciens.

Il affirme que le Nouveau-Brunswick est la seule province qui ne négocie pas avec les pharmaciens en ce qui a trait à leurs honoraires. Le président de l’Association supporte l’idée du gouvernement de réduire le prix des médicaments mais s’oppose à l’imposition d’un prix plafond.

De son côté, Mme Dubé a indiqué qu’elle n’avait pas encore pris de décision dans ce dossier. Un porte-parole du ministère de la Santé n’a pas été en mesure de commenter.