Les médecins du Nouveau-Brunswick sont heureux du nouveau registre provincial de patients sans médecin

Afficher le document au complet

05/29/2013

Le président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick se réjouit du lancement hier du nouveau registre provincial de patients sans médecin.

« Des milliers de Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises estiment qu’ils ont dû passer des années sur une liste d’attente afin d’obtenir un médecin de famille, et c’est parce que c’est vraiment la réalité, a déclaré le Dr Robert Desjardins. Nous espérons sincèrement que cette tentative sera supérieure au dernier effort et nous sommes impatients de voir les résultats. C’est un bon pas en avant. »

Appelé Accès patient NB, le nouveau service comporte des différences clés par rapport au système précédent. Provincial et bilingue, il semble être géré conjointement par Service Nouveau-Brunswick et Télé-Soins, comme l’avait suggéré la Société médicale il y a un an.

Même si un processus supérieur au dernier est essentiel, le Dr Desjardins a souligné la nécessité de voir la lumière au bout du tunnel pour les patients qui s’inscrivent sur la liste. Récemment, les médecins résidents en médecine familiale des Maritimes ont écrit au gouvernement Alward pour lui faire part du manque de possibilités d’emploi pour les médecins de famille de la province. Ils ont demandé au gouvernement provincial de cesser de limiter le nombre de médecins qui peuvent pratiquer au Nouveau-Brunswick au moyen du système de numéros de facturation.

« Les Néo-Brunswickois croient qu’une fois qu’ils seront sur une liste d’attente, ils peuvent s’attendre à recevoir des soins adéquats, mais ils savent que nous avons des médecins de famille désireux de travailler au Nouveau-Brunswick qui sont coincés par le système, a expliqué le Dr Desjardins. La prochaine étape consiste à renoncer à la bureaucratie infructueuse des numéros de facturation et à offrir des débouchés aux jeunes médecins de famille formés ici prêts à prendre des milliers de patients figurant sur cette liste. »