Les grands fumeurs de marijuana ont une structure cérébrale anormale

MONTRÉAL – Les adolescents qui ont fumé de la marijuana tous les jours pendant trois ans présentaient, des années plus tard, une structure cérébrale anormale relative à la mémoire de travail et offraient une performance médiocre lors de tests de mémoire, affirment des chercheurs de l’université américaine Northwestern.

Afficher le reportage au complet

Afficher le texte de l’Acadie Nouvelle