Le premier rapport du N.-B. sur le cancer du sein indique une amélioration du dépistage et une diminution des décès

FREDERICTON (GNB) – La mortalité due au cancer du sein a diminué selon le premier rapport du Nouveau-Brunswick portant sur le cancer du sein.

Services de dépistage du cancer du sein au Nouveau-Brunswick – Rapport sur le rendement du programme de 1996 à 2009 a été compilé par le Réseau du cancer Nouveau-Brunswick, une direction du ministère de la Santé. Le rapport est fondé sur les données recueillies pour la période allant de 1996 à 2009 dans 16 sites de dépistage du cancer du sein de la province.

« Ce rapport donne un aperçu de la bonne performance du programme de dépistage du cancer du sein, un partenariat entre le réseau du cancer et les régies régionales de la santé, dans l’atteinte de ses objectifs portant sur la détection précoce et la réduction du taux de mortalité due au cancer du sein », a affirmé le Dr Eshwar Kumar, cochef de la direction du Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick. « Le dépistage précoce par l’entremise de la participation à des services organisés de dépistage systématique jumelé à des traitements plus efficaces sont tout probablement les facteurs expliquant la baisse évidente du nombre de décès en raison du cancer du sein. »

Voici les points saillants du rapport :

●    le nombre total de mammographies de dépistage à l’intention du groupe d’âge ciblé a augmenté, passant de 23 814 à 57 426;
●    la proportion de femmes ayant fait l’objet d’un dépistage dans le groupe d’âge ciblé a augmenté, passant de 64 à 71 pour cent;
●    le nombre de décès causés par le cancer du sein a diminué de 12 pour cent; et
●    le taux de participation au dépistage biennal (tous les deux ans) a augmenté de 33 à 53 pour cent, dépassant de loin la moyenne nationale de 40 pour cent.

« Ce rapport servira à déterminer la croissance et les améliorations à venir pour le programme de services de dépistage du cancer du sein dans le but de garantir que nous offrons les meilleurs soins possibles aux femmes du Nouveau-Brunswick », a déclaré le Dr Réjean Savoie, cochef de la direction du réseau. « Nous encourageons fortement les femmes du groupe d’âge ciblé de participer assidûment au programme de dépistage du cancer du sein, ce qui constitue un élément essentiel pour la diminution du taux de mortalité en raison de cette maladie. »

Le cancer du sein reste l’un des cancers le plus souvent diagnostiqués et la deuxième cause de mortalité due au cancer chez les femmes du Nouveau-Brunswick. En 2013, 550 nouveaux cas ont été diagnostiqués et il y a eu 110 décès liés à cette maladie. Le groupe d’âge ciblé par le programme de mammographie de dépistage biennal a récemment été étendu aux femmes à risque moyen âgées de 50 à 74 ans.

Le Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick est chargé de la conception et de la mise en œuvre de stratégies provinciales fondées sur les données probantes pour tous les aspects des soins relatifs au cancer, y compris la prévention, le dépistage, le traitement, les soins palliatifs de suivi, la sensibilisation et la recherche.

Le rapport complet est disponible sur le site Web du ministère de la Santé. (www.gnb.ca/santé)

Afficher le document au complet