Le nouveau gouvernement Higgs-Austin ne respecte pas nos droits acquis et met en péril la santé des citoyens !

Dieppe, le 20 décembre 2018 – La récente décision du gouvernement Higgs-Austin de mettre en place la décision arbitrale McEvoy est selon Égalité Santé en Français un net recul des droits linguistiques pour l’ensemble des citoyens du Nouveau-Brunswick.

Cette décision met en danger la sécurité et la santé des gens du Nouveau-Brunswick, qu’ils soient francophones ou anglophones. Rappelons-nous l’affaire Sonier où Ambulance Nouveau-Brunswick et la province du Nouveau-Brunswick ont reconnu avoir manqué à leurs obligations d’offre active et à leur obligation de fournir à M. Sonier le service dans la langue officielle de son choix. Cette annonce du ministre Flemming démontre clairement que le gouvernement en place ne respecte pas ou ne comprend pas les lois provinciales et la Charte canadienne des droits et libertés.

Le gouvernement Higgs-Austin semble justifier leur décision sur le fait que des ambulances auraient été mises hors de service à la suite d’un manque de personnel bilingue. Selon plusieurs experts, cette justification est erronée. Le ministère de la Santé devrait reconnaître le personnel paramédical non pas comme personnel de soutien, mais comme des professionnels de la santé et ainsi leur offrir des conditions de travail et salariales à la hauteur de leur compétence. Ceci permettrait à notre point de vue, l’embauche de personnel bilingue qualifié.

Selon Égalité Santé, si le gouvernement veut améliorer le service ambulancier, il devrait en remettre la gestion et la responsabilité aux régies de santé. Le retour du Programme Extra-Mural sous les régies de santé et leur gestion du service ambulancier permettraient au gouvernement de faire des économies importantes et de les réinvestir dans le personnel ambulancier au lieu d’en faire profiter une entreprise privée comme Medavie.

Égalité Santé en Français œuvre depuis 2008 pour le retour de la pleine gestion de la régie de santé Vitalité par le biais d’un conseil d’administration élu au suffrage populaire et sans ingérence de la part du ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick. Ce conseil aurait la responsabilité d’embaucher une personne à la direction générale de la régie.

 

                                                           -30-

 

 

Égalité Santé en Français
Info@egalitesante.com