Le nombre de médecins au N.-B. atteint un sommet historique

La province compte 1700 médecins, un sommet historique. C’est 14 de plus qu’à la

fin de 2010.

 

Le registraire du Collège des médecins et chirurgiens du Nouveau-Brunswick, le docteur Ed Schollenberg, dit qu’il y a en ce moment 72 postes de médecins vacants si l’on tient compte du nombre de numéros de facturation qui sont disponibles. Selon le Dr Schollenberg, la province aurait actuellement besoin de deux fois plus de spécialistes que d’omnipraticiens.

 

Le Nouveau-Brunswick compte 194 médecins par tranche de 100 000 habitants, alors que la moyenne nationale est de 200. «Nous avons plus de médecins par rapport à notre population que la Saskatchewan, le Manitoba et l’Ontario» fait remarquer le docteur Schollenberg.

 

L’an dernier, 60 médecins ont quitté la province, mais ces départs ont été largement compensés par l’arrivée de 100 autres. Lors de la présentation des crédits budgétaires de son ministère, la ministre de la Santé, Madeleine Dubé avait indiqué qu’un financement additionnel a été prévu pour permettre l’ajout de 15 nouveaux médecins généralistes et de 15 infirmières praticiennes en 2011-2012. «Dans le but de rendre le N.-B. plus compétitif, surtout dans les régions urbaines, nous avons apporté des changements aux subventions d’emplacement et d’affaires offertes aux médecins de famille», avait alors indiqué Mme Dubé.