Le gouvernement provincial reçoit les recommandations portant sur un régime d’assurance-médicaments

18 décembre 2012

FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial a reçu le rapport portant sur le régime d’assurance-médicaments sur ordonnance pour les Néo-Brunswickois non assurés, préparé par le Comité consultatif des prestations-maladie.

Le comité avait reçu le mandat de concevoir un mécanisme permettant d’offrir un régime de médicaments sur ordonnance aux 70 000 familles néo-brunswickoises non assurées, ce qui représente environ 150 000 personnes.

Le comité, présidé par le Dr Dennis Furlong, a étudié les régimes d’assurance-médicaments d’autres provinces et il a consulté le public et les groupes d’intervenants.

« Notre objectif vise à mettre en place un régime qui garantirait que chaque Néo-Brunswickois ait une assurance-médicaments », a déclaré le ministre de la Santé, Hugh Flemming. « Ce rapport constituera le fondement d’un régime d’assurance-médicaments qui aidera à protéger tous les Néo-Brunswickois contre le fardeau financier associé aux coûts des médicaments sur ordonnance. Nous savons que les coûts élevés des médicaments peuvent s’avérer désastreux pour certaines familles. Le gouvernement réagira promptement afin de réviser les options contenues dans le rapport et il procédera à la mise en œuvre d’un régime d’assurance-médicaments dès que possible. »

Voici certaines des recommandations du rapport :

●    le régime d’assurance devrait être obligatoire pour tous les Néo-Brunswickois non assurés;
●    le régime devrait comporter des primes abordables que devront payer les personnes inscrites au régime, et les familles à faible revenu devraient bénéficier d’une subvention;
●    les employeurs qui n’offrent pas à l’heure actuelle une couverture pour les médicaments seront tenus de contribuer au nouveau régime d’assurance;
●    il devrait n’y avoir aucun obstacle à l’accès au régime d’assurance comme des problèmes de santé préexistants, une période d’attente, etc., et aucune limite annuelle ou à vie quant aux prestations;
●    le régime devrait couvrir les médicaments approuvés qui ont fait l’objet du processus d’évaluation national fondé sur les données probantes utilisé, aujourd’hui, par tous les régimes publics d’assurance-médicaments de l’ensemble du Canada; et
●    les régimes privés d’assurance-médicaments devraient être aussi bons que le nouveau régime d’assurance-médicaments.
« Grâce aux options présentées dans le rapport, je suis convaincu que le gouvernement pourra concevoir un régime d’assurance qui profitera à la majorité des Néo-Brunswickois non assurées et aux gens qui doivent payer des coûts très élevés pour les médicaments par rapport à leur revenu, a affirmé le Dr Furlong. Les options présentées au gouvernement offriront à chacun un accès équitable aux médicaments dont il a besoin pour rester en santé; elles aideront les gens à mieux gérer une maladie chronique; et elles permettront aux gens qui reçoivent des prestations d’aide sociale à continuer de bénéficier d’une assurance-médicaments une fois qu’ils auront intégré le marché du travail. »

Le Comité consultatif des prestations-maladie est composé des représentants suivants :

●    le Dr Dennis Furlong, Dalhousie, président;
●    Derek Oland, Saint John;
●    Anne Hébert, Bouctouche;
●    Juanita Black, Saint John;
●    Jacques-François Levesque, Grand-Sault;
●    Ron Gathercole, Moncton;
●    Jean-Roch Cayouette, Saint-Quentin;
●    Mary Anne Leblanc, Saint John;
●    Barry Cohen Thorley, Grand-Bay Westfield; et
●    Mike Blanchard, Bath.

« Je remercie tous les membres du Comité consultatif des prestations-maladie de la Société d’inclusion économique et sociale pour leur travail ardu et pour le dévouement dont ils ont fait preuve dans ce dossier important », a affirmé la ministre des Communautés saines et inclusives, Dorothy Shephard. « Je remercie également le président du comité, le Dr Dennis Furlong, pour son engagement à réaliser la mise en œuvre d’un régime d’assurance-médicaments pour tous les Néo-Brunswickois. Fournir à tous un régime d’assurance-médicaments abordable représente une étape importante en vue de s’attaquer aux obstacles économiques et sociaux qui existent dans la province. »

La Société d’inclusion économique et sociale a été créée en 2010 en vue de piloter et de coordonner la mise en œuvre du plan de réduction de la pauvreté et de voir à la réalisation des mesures de lutte contre la pauvreté à l’échelle communautaire. La société a établi le Comité consultatif des prestations-maladie à l’automne 2010. Le comité avait le mandat d’établir un régime de soins dentaires et de la vue pour les enfants néo-brunswickois de famille à faible revenu et de concevoir un mécanisme permettant d’offrir un régime de médicaments sur ordonnance à tous les Néo-Brunswickois non assurés. Ces deux mandats sont maintenant accomplis.

Le rapport est disponibles en ligne sur le site Web de la Société d’inclusion économique et sociale.

 

18-12-12