Le gouvernement provincial reçoit le rapport sur les aînés

Afficher le communiqué au complet

FREDERICTON (GNB) – Le rapport final du Groupe d’experts du premier ministre sur les aînés…Vivre en santé et bien vieillir a été remis au gouvernement provincial.

« Je suis heureux de recevoir ce rapport et je remercie le groupe d’experts de me faire profiter de son point de vue éclairé », a déclaré le premier ministre, David Alward. « Les membres du groupe d’experts encouragent les Néo-Brunswickois à participer à une conversation approfondie et constructive sur la question multidimensionnelle du vieillissement en santé et à collaborer à l’élaboration de stratégies durables et novatrices. »

Le gouvernement provincial a créé le groupe d’experts composé de cinq membres le 1er février afin qu’il élabore un document progressiste, soit le Rapport sur une vie saine pour bien vieillir à l’intention des aînés au Nouveau-Brunswick. L’ancien recteur de l’Université du Nouveau-Brunswick, John McLaughlin, préside le groupe d’experts, qui a étudié en profondeur les difficultés qu’éprouvera la population vieillissante du Nouveau-Brunswick et les possibilités qui lui seront offertes au cours des 10 prochaines années.

« Les personnes âgées seront l’un des thèmes directeurs de nos politiques publiques pour la prochaine décennie et même au-delà, a affirmé M. McLaughlin. Cette nouvelle réalité démographique donnera lieu à un nombre exceptionnellement grand d’occasions et de défis complexes et interreliés, qui auront des conséquences fondamentales sur le tissu économique, social et culturel de notre province. »

Le rapport repose sur le principe fondamental suivant : Que le Nouveau-Brunswick soit un endroit où le vieillissement est une expérience positive parce que nous valorisons, respectons et reconnaissons le rôle fondamental que les personnes âgées jouent au sein de nos familles, de nos collectivités et de notre société. Ce principe est appelé à orienter les décisions qui seront prises par le gouvernement en matière de politiques.

Pour rédiger le rapport, le groupe d’experts s’est inspiré de renseignements recueillis grâce à des recherches et à des approches avant-gardistes en matière de vieillissement de la population, ainsi que des résultats d’une sommet organisé récemment par un regroupement d’organismes qui s’intéressent au vieillissement. Les principales recommandations du rapport invitent les Néo-Brunswickois à engager un dialogue visant à créer un milieu favorable au vieillissement en santé grâce à ce qui suit :

●    des possibilités d’apprentissage continu;
●    des villes et des collectivités-amies des aînés qui offrent un éventail approprié de possibilités en matière de logement et de solutions relatives au transport;
●    une stratégie de soutien des proches aidants afin de venir en aide aux personnes qui présentent elles-mêmes un risque d’avoir besoin de services formels;
●    une norme minimale au chapitre des soins et de la formation à l’intention des soignants professionnels; et
●    une approche cohérente en matière de soins de fin de vie.

La ministre des Communautés saines et inclusives, Dorothy Shephard, a indiqué que le gouvernement provincial étudiera les recommandations; coordonnera les initiatives gouvernementales et communautaires; et intégrera un certain nombre de programmes, de services et de politiques à caractère social destinés au vieillissement en santé.

Mme Shephard a dit que la création du nouveau ministère cet automne représente une occasion supplémentaire d’inciter la population vieillissante à adopter un mode de vie sain. À titre de ministre, elle a le mandat de coordonner les politiques gouvernementales qui ont une incidence sur le mieux-être des aînés et de travailler en partenariat avec les collectivités pour faire en sorte que les politiques qui sont élaborées aident les aînés du Nouveau-Brunswick à bien vieillir et à vivre en santé.

« La situation démographique de notre province évolue, et nous devons nous concentrer sur la santé et le mieux-être à long terme de tous les Néo-Brunswickois, a affirmé Mme Shephard. En collaboration avec nos partenaires, nous travaillerons assidûment pour répondre aux besoins et aux attentes du nombre croissant d’aînés. »

 

19-12-12