Le gouvernement provincial améliore les services de dépistage du cancer

FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial accorde davantage d’attention aux services communautaires de dépistage du cancer avec la mise en place de programmes intégrés de dépistage pour les cancers du col de l’utérus et du côlon et d’une campagne de sensibilisation.

« Comme il est énoncé dans Rebâtir les soins de santé ensemble : Plan provincial de la santé 2013-2018, le Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick procède à la mise en œuvre de ces deux programmes de dépistage coordonnés et ciblés », a déclaré le ministre de la Santé, Hugh Flemming. « Le dépistage permet de déceler plus tôt le cancer et d’ainsi améliorer les taux de survie. Notre gouvernement est déterminé à offrir ces services de dépistage et à sensibiliser la population du Nouveau-Brunswick à l’importance du dépistage. »

Les programmes, qui seront en place au début de 2014, contribueront à parfaire le dépistage du cancer du col de l’utérus et du cancer du côlon en fournissant un mécanisme pour inciter les gens admissibles à obtenir un test de dépistage. Les programmes feront appel à un nouveau système informatique pour assurer le suivi des personnes admissibles au dépistage, de celles qui ont subi un test de dépistage, de leurs résultats, et de celles qui n’ont pas participé aux programmes.

Depuis 1995, il existe au Nouveau-Brunswick un service de dépistage du cancer du sein qui connaît beaucoup de succès. L’ajout de programmes intégrés de dépistage pour le cancer du col de l’utérus et le cancer du côlon entraînera des résultats plus positifs pour les patients. Les recherches indiquent que le dépistage communautaire améliore grandement le taux de détection de ces cancers.

Le Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick entreprendra également une campagne publicitaire dans le but de rappeler aux Néo-Brunswickois que la décision de participer au dépistage du cancer pourrait leur sauver la vie. La nouvelle campagne publicitaire Le dépistage sauve des vies présente des Néo-Brunswickois qui songent à subir ou non un test de dépistage et qui, au bout du compte, prennent les dispositions nécessaires pour subir le test. La campagne vise à promouvoir le dépistage pour le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus et le cancer du côlon et elle comprend aussi des publicités à la télévision, des affiches et d’autres documents imprimés.

Au Canada, le cancer du col de l’utérus est le troisième cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les femmes âgées de 20 à 49 ans. Le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les femmes néo-brunswickoises et la quatrième cause de décès dus au cancer. Au Nouveau-Brunswick, le cancer du côlon est le troisième cancer le plus fréquemment diagnostiqué et il est la deuxième cause de tous les décès liés au cancer.

Affiche rle document au complet