La vitalité de notre langue même en Santé

Pourquoi est-il si difficile de communiquer en langue française pour un réseau qui se dit francophone?

Quelques jours passés, je reçois par courrier des directives pour une procédure médicale sur une page écrite dans la langue de Molière. Jusque-là, ça va, mais elle était accompagnée d’un feuillet décrivant ladite procédure uniquement dans la langue de Shakespeare. Inutile d’ajouter que j’étais offusquée, car il faut bien se rendre à l’évidence, rien n’est acquis. Je pense qu’une conscientisation des employés serait de mise, car la vitalité de notre langue en dépend. C’est une responsabilité qui incombe à tous. Sans cela, toutes les luttes qui nous ont assuré une certaine pérennité auront été vaines.

À bon entendeur…

Afficher le texte au complet