La transplantation de moelle osseuse semble «guérir» le sida

Il n’est plus possible de détecter le VIH dans l’organisme de deux patients séropositifs qui ont reçu une transplantation de moelle osseuse pour traiter leur cancer et qui ont cessé leur thérapie antirétrovirale, ont indiqué mercredi des scientifiques.

Afficher le reportage au complet