La solution HIGGS-AUSTIN un affront aux droits linguistiques des Néo-Brunswickois

Le nouveau gouvernement minoritaire en fonction depuis à peine quelques jours, pense avoir réglé la situation du manque de paramédicaux dans la province en annonçant la mise en place d’un système de transport séparé du système d’intervention d’urgence 911 pour les transferts non urgents de patients. Égalité Santé en Français se questionne sur l’efficacité de la gestion d’Ambulance NB, puisque cette solution existait pourtant depuis bien avant les dernières élections. Ce système de transport séparé aurait dû être mis en place depuis très longtemps par Medavie. Notons aussi que le nouveau gouvernement n’indique pas le coût que devront verser les contribuables à Medavie pour l’implantation de cette solution. Combien de millions de plus devrons-nous ajouter aux 110 millions versés cette année?

Selon le communiqué du gouvernement Higgs-Austin, la transformation d’emplois à temps partiel en emplois à temps plein devrait aider Ambulance NB dans la livraison de ses services tout en respectant la Loi sur les langues officielles. Encore une fois, ceci aurait pu se faire bien avant la semaine dernière. Pourquoi Medavie n’a-t-il pas agi avant? Quels seront les coûts associés pour ces nouveaux emplois?

L’annonce la plus inquiétante de la journée pour la population francophone du Nouveau-Brunswick est sans aucun doute le retrait annoncé de la requête en révision judiciaire du gouvernement quant à la décision du médiateur John McEvoy qui est en cours. Si le gouvernement Higgs est convaincu que les changements annoncés aujourd’hui vont respecter la Loi sur les langues officielles et l’entente survenue dans l’affaire Sonier, il serait bienvenu de maintenir cette requête en révision judiciaire et ainsi clarifier la préséance de la Loi sur les langues officielles sur la convention collective des ambulanciers.

À notre humble avis, l’annonce d’aujourd’hui ne fait qu’augmenter la dépendance du gouvernement Higgs envers Medavie et surtout, elle se fera au détriment des droits constitutionnels reconnus aux deux communautés linguistiques de notre province. Que dire de l’absence de stratégie d’embauche et de rétention des paramédicaux? De plus, pour un premier ministre tracassé par les dépenses du gouvernement, il vient sérieusement de mettre cet élément de côté.

 

-30-

 

 

Pour tout renseignement ou demande d’entrevue, veuillez contacter :

Jacques Verge, secrétaire
Égalité Santé en Français
T. 506-852-8885
Info@egalitesante.com