La situation politique actuelle

À la suite du vote de non-confiance sur le Discours du Trône et la défaite du gouvernement libéral de Brian Gallant, il est évident que le Parti conservateur tentera de gouverner pour les prochaines journées, semaines ou mois.

Égalité Santé a rencontré les différents partis politiques dans le cadre de la dernière campagne électorale et avons publié un tableau synthèse des rencontres. Le 13 septembre dernier, nous avons rencontré le chef du Parti conservateur qui nous a réaffirmé qu’il était en faveur de l’existence de deux régies de santé soit une anglophone et une francophone.

Il nous a aussi affirmé qu’il ferait une évaluation de l’entente avec Medavie dans les six (6) mois de la prise du pouvoir. Nous croyons que cette période est trop longue puisque le contrat est en place déjà depuis 10 mois.

Nous voulons aussi rappeler au Premier ministre désigné qu’il était en faveur d’un Conseil d’administration de régie totalement élu, qui pouvait choisir sa présidence parmi les membres élus. De plus, il était en faveur d’une direction générale de la régie nommée et au service du Conseil d’administration.

Monsieur Higgs nous avait aussi indiqué qu’il favorisait une décentralisation des pouvoirs au sein des régies en donnant plus de pouvoirs aux communautés locales capables de gérer leurs institutions de santé, comme Égalité Santé le recommandait dans son document « LA SURVIE DES HOPITAUX RURAUX – Charte des hôpitaux ruraux du Nouveau-Brunswick » et la fin de la privatisation des services de santé.

Égalité Santé continuera de défendre les intérêts de la communauté francophone et acadienne en santé et s’assurera que le prochain gouvernement conservateur respectera l’égalité de nos deux communautés, la Loi sur les langues officielles et ses engagements pris lors de la rencontre du 13 septembre dernier.