La prudence est de mise avec les boissons énergisantes

FREDERICTON (GNB) – Le ministre de la Santé, Hugh Flemming, a demandé à la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Eilish Cleary, de collaborer avec les intervenants pour discuter des enjeux associés à la consommation de boissons énergisantes, notamment dans le cas des enfants.

« Les boissons énergisantes représentent une source de préoccupation, surtout en raison de leur popularité auprès des mineurs, a déclaré M. Flemming. C’est pourquoi je demande à notre médecin-hygiéniste en chef d’examiner cet enjeu et de mesurer les conséquences que les boissons énergisantes peuvent avoir sur la santé des jeunes Néo-Brunswickois. »

Les boissons énergisantes contiennent de la caféine, de la taurine (acide aminé), du sucre et peuvent aussi contenir des plantes comme du guarana et de la yerba mate qui contribuent également à augmenter la teneur en caféine. La caféine est reconnue pour causer de l’anxiété, de la nervosité, de l’irritabilité et de l’insomnie. Elle peut influer sur la tension artérielle et la fréquence cardiaque. De doses fortes peuvent provoquer le délire, des tremblements neuromusculaires et des convulsions.

« Les parents devraient être conscients que les enfants courent davantage de risque de souffrir de ces symptômes s’ils consomment des boissons énergisantes, a affirmé la Dre Cleary. La consommation de plusieurs boissons énergisantes peut également entraîner des problèmes de santé lorsqu’elles sont mélangées aux boissons alcoolisées ou pendant ou après une séance d’exercices physiques intense. »

Le ministère de la Santé organisera plus tard cette année une séance de dialogue d’une journée à l’intention des intervenants afin de discuter de la question des boissons énergisantes.

« Cette séance de dialogue nous permettra de partager des idées sur les moyens de minimiser les risques potentiels pour la santé, a dit la Dre Cleary. Ce sera l’occasion de proposer des solutions et de trouver des moyens de protéger la population des effets indésirables des boissons énergisantes. »

Au Nouveau-Brunswick, la vente de boissons énergisantes et d’autres boissons sucrées est déjà interdite dans les écoles.