La langue française peu employée par les fonctionnaires au Nouveau-Brunswick

Fredericton doit en faire plus pour préserver la vitalité du français au Nouveau-Brunswick, selon le commissaire aux langues officielles, Michel Carrier.

Afficher le reportage

AUDIO –  Benoît Livernoche recueille les explications du commissaire Michel Carrier