Initiative de partage de la charge de travail annoncée

FREDERICTON (GNB) – Une initiative qui rendra plus facile le jumelage de nouveaux médecins de famille avec des médecins qui se rapprochent de l’âge de la retraite et qui désirent réduire leur charge de travail, a été annoncée, aujourd’hui, par la ministre de la Santé, Madeleine Dubé.

« Certains médecins de famille ont informé le gouvernement provincial que bien qu’ils ne soient pas prêts à prendre une pleine retraite, ils aimeraient réduire leur charge de travail tout en conservant leur cabinet d’exercice, a affirmé Mme Dubé. Cette année, l’initiative de partage de la charge de travail permettra de créer cinq postes à l’intention de médecins de famille qui désirent travailler dans un cabinet déjà établi. Je suis heureuse que deux médecins, un d’Oromocto et l’autre de Moncton, aient déjà signé leur accord. Les nouveaux médecins travailleront en collaboration avec les médecins chevronnés dans le but de prendre la responsabilité du cabinet une fois que le médecin prendra sa retraite. »

L’initiative de partage de la charge de travail est offerte à tous les médecins de famille qui répondent aux critères suivants :

●    ils doivent avoir desservi au moins 2400 patients individuels dans leur cabinet pour chacune des trois dernières années financières;
●    ils doivent être âgés de 55 ans ou plus;
●    ils ne doivent pas participer à un accord existant de désengagement progressif;
●    ils doivent vouloir réduire leur charge de travail actuelle mais maintenir leur cabinet et les dossiers de leurs patients; et
●    ils doivent faire partie des médecins payés à l’acte.

« Cette initiative profitera aux médecins chevronnés qui veulent réduire leur charge de travail, aux nouveaux médecins qui désirent établir un cabinet d’exercice ainsi qu’aux patients, a déclaré Mme Dubé. Ce genre d’arrangement représente une bonne planification pour l’avenir et aide à s’assurer que les patients ne sont pas laissés sans médecin de famille une fois que leur médecin part à la retraite. »

Les médecins qui désirent participer à cette initiative devraient communiquer avec le conseiller en ressources médicales au ministère de la Santé ou avec le bureau des affaires médicales de leur régie régionale de la santé.

 

09-08-12

Afficher le communiqué au complet