«IL Y A DES DOLLARS QUI SUIVENT»

FREDERICTON – Le docteur Hubert Dupuis, président d’Égalité santé en français croit qu’ultimement, le rapport HayGroup sur les services de traumatologie dans la province cache une réalité qui, à terme, se soldera par un autre recul pour les francophones de la province au chapitre des soins de santé.

«C’est un consultant anglophone qui ne comprend pas, déplore le Dr Dupuis au sujet de l’auteur du document. Il dit: “C’est l’Hôpital de Moncton et le Saint John Regional qui devraient avoir la grosse part du gâteau”.»

«Parce qu’il ne faut pas se faire de cachette, en arrière de ce rapport-ci, il y a des dollars qui suivent. Il y a des ressources qui vont suivre. Vous allez voir, l’Hôpital de Moncton va vouloir développer un centre de traumatologie. Mais un centre de traumatologie ça, c’est un édifice, puis c’est du monde, puis c’est du temps, puis c’est du travail. Et puis le Saint John Regional, il va vouloir développer un centre tertiaire de traumatologie, c’est ça qu’ils vont vouloir», affirme le docteur Dupuis.

Il en tire la conclusion qu’une fois de plus, les francophones feront figure de parents pauvres. «Là, une fois que tout ça est accepté puis que tout le monde est fier, tout d’un coup, ils vont avoir le gros montant d’argent. Et puis les francophones vont se demander  “Comment ça que nous autres on n’en a pas? – C’est quand notre tour?” Y’a jamais d’argent pour les francophones, mais il y en a toujours pour les anglophones.» – PM